Accueil Monde France

La quasi-totalité de la France en état d’alerte sécheresse

La quasi-totalité des départements de France (hors outre-mer), 90 sur 96, est désormais placée en état d’alerte sécheresse. En cause, le manque de pluie et les canicules à répétition.

Temps de lecture: 2 min

Manque de pluies et canicules à répétition : la quasi-totalité des départements de France (hors outre-mer), 90 sur 96, est désormais placée en état d’alerte sécheresse, à des degrés divers, a indiqué lundi le site d’information sécheresse du gouvernement, Propluvia.

La carte de France de Propluvia vire à l’alerte rouge dans une bonne partie du bassin de la Loire, dans l’ouest du pays, mais aussi dans la Drôme et le Var (sud-est), et dans le Lot (sud-ouest).

Seuls les prélèvements d’eau y sont autorisés pour des usages prioritaires : santé (hôpitaux), sécurité civile (pompiers), eau potable et salubrité. En revanche, ceux pour l’agriculture sont interdits. Les prélèvements pour l’agriculture y sont réduits au moins de moitié et ceux pour l’arrosage des jardins, les espaces verts, les golfs et le lavage des voitures y sont limités ou interdits.

Enfin une bonne partie du territoire est placée en alerte (baisse plus réduite des prélèvements pour l’agriculture et limitations à certaines heures pour l’arrosage) ou en simple vigilance (professionnels et particuliers sont incités à faire des économies d’eau).

Risque d’incendie accru

Inédite dans plusieurs régions, cette sécheresse favorise notamment le développement des incendies. Il y a près de deux semaines, deux feux « hors norme » se sont déclarés dans le sud-ouest de la France, ravageant 21.000 hectares de forêts et entraînant l’évacuation de 36.000 personnes. Ils sont désormais « fixés », mais le travail pour les éteindre continue.

L’agriculture souffre elle aussi, avec de mauvaises récoltes, dans des zones qui étaient jusqu’ici épargnées par le manque d’eau, et les moissons de céréales ont souvent lieu au moins deux semaines plus tôt que d’habitude. Les cours d’eau sont plus bas que les années précédentes et le débit du Rhin, dans le nord-est de la France, est « particulièrement faible », selon les Voies navigables de France (VNF).

Au 1er juillet, le taux de remplissage global des réserves en eau est en France de 60 %, contre 72 % un mois plus tôt, et une moyenne de 80 % à la même date sur les dix dernières années, selon VNF.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une