Accueil Opinions Éditos

L’avenir de la Wallonie reste un point d’interrogation

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En Wallonie, l’année politique 2021-2022 s’est achevée sur un ajustement budgétaire qui pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. « Les lamentations sont stériles », a martelé le ministre-président, Elio Di Rupo, dont l’optimisme, quoique prudent, semble à toute épreuve : « Aucun drame budgétaire ne pointe à l’horizon. La situation est sous contrôle et les perspectives sont et restent positives. »

L’opposition pense tout le contraire, mais elle est dans son rôle. Elle ajoute à son bilan en creux la gestion des inondations, l’absence de logements modernes, la formation ou l’emploi, et on en passe. Mais ce face-à-face politique ne résout rien. Chacun campe sur ses positions dans un dialogue stérile qui ne permet pas réellement d’objectiver l’état de forme de la Région, des femmes et des hommes qui y vivent, des projets qui y germent ou des entreprises qui s’y développent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 29 juillet 2022, 14:25

    Le redressement économique de la Wallonie n’est pas un enjeu mineur. Si la région wallonne avait amorcé, il y a longtemps, un début de rattrapage économique, les demandes flamandes en matière de confédéralisme n’auraient sans doute jamais été aussi vives. Au nord du pays, la Wallonie est synonyme depuis bien longtemps de mauvaise gestion et de copinage. Les faits n’ont jamais démenti cette mauvaise réputation.  Tout le problème vient de la mauvaise gouvernance wallonne, ainsi que le décrit remarquablement Jean-Yves Huart dans ses trois ouvrages successifs. "Malgré quelques petits succès individuels, rien ne s’est arrangé en Wallonie au cours des deux dernières décennies. (...) Le Plan Marshall est un échec encore fumant. (...) Pas un seul indicateur macro-économique ne s’est amélioré. Trop de dirigeants wallons se sont voilés la face quand ils n’ont pas voilé celle de leurs concitoyens. (...) Les mêmes promesses des discours officiels des ministres-présidents s’étant succédé à l’Élysette se sont répétées de législature en législature, sans jamais être rencontrées. (...) Il n’y aura pas de lutte contre la pauvreté efficace en Wallonie sans redéploiement économique préalable. Les nouveaux décideurs wallons pourront choisir de remettre à jour leur vieux logiciel en place. Leurs mêmes pratiques passées.  Ou pas. (...) Un nouveau code de conduite de tous les acteurs, monde politique et non-politique, est indispensable en Wallonie. (...) Il revient aux citoyens et aux commentateurs d’utiliser les bonnes clés de compréhension pour se poser et poser les bonnes questions au monde politique. Alors, la Wallonie trouvera enfin un système de contre-pouvoirs efficace. Sinon, le même constat se réécrira à nouveau dans quinze ans… Huwart, Jean-Yves. Pourquoi la Wallonie ne se redresse pas ?: Récit de quinze années de tentatives vaines (French Edition) . Édition du Kindle.

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 29 juillet 2022, 14:30

    Huwart, avec "w" comme Wallonie, bien entendu!

  • Posté par Vanloo , mardi 26 juillet 2022, 20:04

    Elio Di Rupo le champion hors catégorie de la Novlangue et aussi celle de la langue de bois

  • Posté par Lison Jacques, mardi 26 juillet 2022, 19:43

    Grâce à toi cher Elio ...

  • Posté par Lison Jacques, mardi 26 juillet 2022, 19:43

    Grâce à toi cher Elio ...

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs