Accueil

Un enseignant sur trois quitte le métier de manière précoce

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

La pénurie d’enseignants est l’une des problématiques majeures de notre enseignement. Pour l’année 2021-2022, le ministère de la Communauté française a répertorié 127 fonctions en pénurie en région bruxelloise, parmi lesquels figurent notamment, les professeurs de français, de mathématiques, de sciences et de langues. « Il y a certainement des problèmes d’attractivité, mais les causes les plus évidentes sont plutôt du côté de l’organisation des carrières et de la régulation du marché de l’emploi », évoquait dans ces colonnes Xavier Dumay, professeur en sciences de l’éducation à l’UCLouvain. « Notre système éducatif ne parvient pas à retenir les jeunes enseignants dans la durée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs