Accueil Économie Consommation

Guerre en Ukraine: les prix du gaz s’envolent alors que le flux russe se tarit toujours plus

Même si le GNL américain arrive en masse en Europe, l’inquiétude grandit quant au remplissage des stocks avant l’hiver. Les cours flirtent à nouveau avec la barre des 200 euros.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’annonce ce lundi par Gazprom d’une nouvelle diminution de ses livraisons de gaz vers l’Europe via le gazoduc Nord Stream 1 – qui ne fonctionne désormais plus qu’à 20 % de ses capacités – a de nouveau affolé les marchés. Ce mardi à Rotterdam, la référence européenne Dutch TTF a touché les 197 euros/MWh (+ 11 %), renouant ainsi avec ses niveaux du début de l’invasion russe de l’Ukraine.

La principale inquiétude concerne la capacité pour les pays européens à remplir suffisamment leurs stocks pour affronter l’hiver prochain. L’Union européenne a fixé un seuil obligatoire de remplissage à 80 % d’ici le 1er novembre – pour l’heure, la moyenne de l’UE est de 66,7 %. Un niveau que les Etats membres peineront à atteindre si le volume des livraisons de gaz russe reste aussi bas, voire, comme certains l’anticipent, se tarit complètement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 27 juillet 2022, 9:51

    Le réveil des bobos qui se sont laissés séduire par les fariboles distillées par les écologistes et leurs complices sera dur cet hiver même si la réalité avait été longtemps masquée par la géniale Merkel qui avait adhéré aux inepties anti-nucléaires et livré son pays (mais aussi l'Europe avec) aux diktats de la Russie dont Churchill disait déjà en 1939 qu'elle était un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme. Et avec un redoublement d'hypocrisie , nous devrons nous alimenter en électricité à base de charbon (ou de lignite) tout en prétendant combattre le réchauffement climatique et faire la leçon aux pays d'Asie et d'Afrique, bref nous ridiculiser dans une vaine tentative de quadrature du cercle.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 26 juillet 2022, 18:52

    M. Lietard récidive avec son appel à la guerre , Adolf pointe son bras tendu.

  • Posté par Martin Roland, mardi 26 juillet 2022, 19:43

    Rudy, l'OTAN est une organisation de DEFENSE donc rien à voir avec la RuSSie, qui elle, attaque, envahit, tue et pille ! le gangster terroriste n'attaquera pas un des alliés de l'OTAN, excepté -peut-être- le jour où il comprendra que, comme hitler, c' est fini pour lui et qu'il déclenchera(it) une attaque nucléaire. Malheureusement, putler est trop lâche pour se tirer une balle dans la tempe.

  • Posté par Lietard Rudy, mardi 26 juillet 2022, 19:10

    J'espère que vous ne faites pas partie de celles et ceux qui se plaignent des prix élevés de l'énergie.

  • Posté par Lietard Rudy, mardi 26 juillet 2022, 19:07

    Ne vous en faites pas l'Otan est trop couillon pour déclarer la guerre à la Russie et Poutine le sait très bien et se frotte les mains.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs