Accueil Économie Consommation

La Bintje, une reine en perte de terrains

En 2010, presque 41 % des surfaces belges en pommes de terre étaient destinées à la Bintje. Douze ans plus tard, l’ex-vedette ne représente plus que quelques pourcents de la production nationale. Une chute vertigineuse qui s’explique, entre autres, par le réchauffement climatique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En 2020, la Bintje, venue des Pays-Bas, fêtait ses 115 ans : 115 ans de popularité légitimée par une chair farineuse, idéale pour une cuisson à la friteuse. Elle fut longtemps la plus cultivée en Belgique. Mais depuis une quinzaine d’années, la Bintje est en perte de vitesse. Celle qui était considérée comme la pomme de terre reine s’est fait détrôner par d’autres variétés, plus stables et plus résistantes, à l’image de la Fontane et la Challenger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs