Accueil Monde Afrique

Tunisie: la crainte d’une dérive après le référendum du président Saïed

La Tunisie a adopté à une large majorité mais minuscule participation le projet de Constitution du président Kaïs Saïed. Un coup de vis autoritaire est redouté sur la dernière démocratie du Maghreb.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le président Kaïs Saïed voit le résultat du référendum de lundi comme une victoire. Mais en est-ce vraiment une ? Le chef d’Etat tunisien a déclaré après les premiers résultats préliminaires que la Tunisie entrait dans « une nouvelle phase ». Son projet de Constitution a été adopté à 92,3 % des voix selon l’institut de sondage Sigma Conseil. Mais seuls 27,5 % des 9,3 millions d’électeurs tunisiens se sont déplacés pour s’exprimer sur ce changement fondamental dans leur pays. Les résultats définitifs devaient être annoncés dans la soirée de mardi. Et la Constitution proclamée dans la foulée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs