Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la ministre Hadja Lahbib rattrapée par un voyage en Crimée comme journaliste

La ministre des Affaires étrangères s’était rendue en Crimée en 2021 munie d’un visa russe, lorsqu’elle était journaliste. Controverse sur les réseaux sociaux, des médias relaient l’info en Ukraine. Peter De Roover, leader de l’opposition N-VA, renchérit sur Twitter. Georges Dallemagne s’interroge. Auprès de la ministre, on recadre : le reportage final a été abandonné devant l’absence de garanties d’indépendance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les risques du métier ? Propulsée le 15 juillet par Georges-Louis Bouchez, à la surprise générale, aux Affaires étrangères pour y remplacer Sophie Wilmès, Hadja Lahbib est rattrapée moins de deux semaines plus tard par une controverse à propos d’un voyage en Crimée effectué en juillet 2021, alors qu’elle était journaliste à la RTBF. C’est la VRT qui a rouvert le feu sur son site internet mercredi matin. Qu’est-ce qui cloche ? A l’époque, Hadja Lahbib s’était rendue en reportage en Crimée munie d’un visa délivré par la Russie, qui avait envahi et annexé la péninsule ukrainienne quelques années auparavant, en 2014. Les journalistes opèrent de cette façon en règle générale, cela alors que, via Kiev – qui ne reconnaît évidemment pas les visas russes –, la procédure, explique-t-on, s’allonge généralement, elle est parfois complexe et problématique. On en reste là.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, jeudi 28 juillet 2022, 15:36

    Le gangster terroriste n'a jamais fait que cela: manipuler, tromper, corrompre, faire de la propagande à tel point que l'UE s'est retrouvée partiellement mais néanmoins fortement dépendante d'un pays ennemi, belliqueux et dangereux pour son approvisionnement en combustibles . Les voyages organisés et orientés font partie de ces manipulations .

  • Posté par Martin Roland, jeudi 28 juillet 2022, 15:27

    https://www.lesoir.be/456642/article/2022-07-28/hadja-lahbib-ecrit-une-lettre-son-homologue-ukrainien-la-crimee-est-illegalement

  • Posté par VERDOODT Jean-marie, jeudi 28 juillet 2022, 10:40

    Et peut-être bien que nombre d'autres politiciens sont partis visiter Moscou ou Saint-Pétersbourg au cours de leur vie.

  • Posté par Penay François, jeudi 28 juillet 2022, 10:12

    Bizarrement les politiciens se soucient moins du conflit d'intérêt de Tienne Vanderstraeten. Elle a été associée du cabinet d'avocat qui défendait Gazprom en Belgique et est ministre de l'énergie. Elle nous assurait l'approvisionnement de gaz à bon prix par son client privé pour justifier la construction de centrales au gaz! On voit ce qu'il en est aujourd'hui et personne ne s'offusque. https://lpost.be/2021/08/11/conflit-dinterets-pour-la-ministre-de-lenergie-tinne-van-der-straeten-groen/

  • Posté par Martin Roland, jeudi 28 juillet 2022, 15:27

    Moi ça m'offusque.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs