Accueil Société

Expulsés de La Roche: les scouts de Wilrijk portent l'affaire au Conseil d’Etat

Les scouts de Wilrijk avaient reçu l’obligation de quitter leur camp dès 16h ce mercredi, suite à un arrêté de police émis par le bourgmestre de La Roche. Selon la VRT, le groupe aurait décidé de déclencher une procédure au Conseil d’Etat pour suspendre l’ordre d’expulsion.

Temps de lecture: 2 min

Le bourgmestre de La Roche-en-Ardenne Guy Gilloteaux avait pris ce mardi un arrêté de police prévoyant l’expulsion de 240 scouts originaires de Willebroek (Anvers). Le bourgmestre avait ordonné aux scouts de quitter le site dès 16h ce mercredi après-midi, suite à plusieurs faits de nuisances et de plaintes de la part des habitants de la commune.

Seulement, selon la VRT, le groupe de scout va probablement plier bagage, mais s’apprête à lancer une procédure en urgence au Conseil d’Etat, afin de suspendre l’arrêté du bourgmestre qui mettrait fin au camp. Jan Van Reusel, porte-parole de Scouts en Gidsen Vlaanderen, regrette que les autorités locales n'aient pas fait preuve de plus de "raison et de créativité" pour trouver une solution.

Réaction du bourgmestre Guy Gilloteaux

M. Gilloteaux a pour sa part confirmé que sa décision d’expulser 240 scouts flamands d’un camp de Samrée avait été attaquée mercredi devant le conseil d’Etat «par trois requérants qui ont demandé l’anonymat».

«Ils demandent une suspension en extrême urgence car ils estiment ne pas avoir suffisamment été informés. Chose qui m’amuse: cette citation est signée à 15h17 pour une audience à 16h00. La Roche-en-Ardenne-Bruxelles, 130km, en moins de 45 minutes, c’est impossible à moins d’y aller en hélicoptère. Je suis donc dans l’impossibilité de me défendre», a précisé Guy Gilloteaux qui ne se dit pas surpris par la tournure des événements.

«J’avais déjà le sentiment mardi qu’ils iraient devant le conseil d’Etat», a-t-il ajouté.

Ce dernier affirme que la police, une étudiante en charge des camps et le service administratif de la commune ont averti les responsables du camp avant que cet arrêté de police ne soit pris.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Vanloo , mercredi 27 juillet 2022, 21:00

    240 c'est quasi l'effectif d' une compagnie militaire (250) cela fait beaucoup de bruit, plus les "crasses" après

  • Posté par lambert viviane, mercredi 27 juillet 2022, 20:07

    240? Aberrant sans une structure d'accueil très bien organisée et des responsables en nombre suffisant.

  • Posté par dekoker philippe, mercredi 27 juillet 2022, 18:40

    240 c'est beaucoup Mes enfants sont tous scouts et les camps ne dépassent jamais 40-50 max encadrants inclus

  • Posté par Deladrier-rase , mercredi 27 juillet 2022, 18:29

    240 !!! c'est plus la patrouille des castors ! Tomorrowland is niet in Ardenne.

  • Posté par Lietard Rudy, mercredi 27 juillet 2022, 18:15

    La faute aux dirigeants qui eux sont + agés. Il y a aussi des limites à ne pas dépasser. Faire la java jusque 2 ou 3 heures du matin ne devrait pas être la priorité principale des scouts. Comme dit la chanson " les temps changent "

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko