Accueil Culture Livres

La poésie s’obstine: si elle ne se vend pas, elle foisonne

« Je me cache derrière mes poèmes / parce qu’ils sont plus forts / que moi. » Cécile Coulon exprime la puissance libératrice de la poésie. Alors, allons-y pour un florilège.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Rupi Kaur, la Canadienne de 29 ans originaire du Pakistan, qui sera d’ailleurs à Anvers le 16 octobre, a vendu plus de 500.000 exemplaires de son recueil de poésie Milk and Honey (Lait et Miel, chez Pocket). C’est l’exception qui confirme la règle. À part la sienne, la poésie se vend très peu ou pas. Pourtant, malgré les maigres ventes et une certaine discrétion des médias, la poésie continue à fleurir. Grâce à des maisons d’édition comme celles qui apparaissent dans cette page et d’autres, et c’est tant mieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs