Accueil Société Enseignement

Ecoles: vers des cours de récréation «non genrées»

Et si demain, filles et garçons se mélangeaient davantage dans les cours de récré ? Ce doux rêve est celui du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dès la rentrée prochaine, un montant de 350.000 euros sera mis sur la table pour faire des cours de récréation un véritable espace partagé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Ça m’énerve parce que les garçons à l’école, ils nous interdisent de jouer au foot et puis même de jouer à des jeux avec des ballons. Moi j’aime bien jouer au foot, donc c’est pas super. » Une feuille blanche posée devant elle, un crayon au bout des doigts, une élève de primaire s’attache à représenter sa cour de récréation. Au fur et à mesure, le trait se fait moins précis, plus ravageur. Derrière l’objectif, la réalisatrice Eléonor Gilbert met en évidence, au travers du dessin de sa fille, l’occupation de l’espace scolaire et les inégalités de genre qui le traversent. Bien que produit en France, le court-métrage Espace fait écho à une réalité présente chez nous.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, dimanche 7 août 2022, 14:57

    Interdiction de jouer au ballon. Point barre. Trente ans dans l'enseignement et le règlement du P.O. ( communal énorme) l'interdisait dans TOUS ses établissements scolaires. Si les parents ne sont pas contents, qu'ils aillent ailleurs.

  • Posté par lambert viviane, dimanche 7 août 2022, 14:55

    Interdiction de jouer au ballon. Point barre. Trente ans dans l'enseignement et le règlement du P.O. ( communal énorme) l'interdisait dans TOUS ses établissements scolaires. Si les parents ne sont pas contents, qu'ils aillent ailleurs.

  • Posté par non non, vendredi 29 juillet 2022, 20:23

    350.000 € pour parquer des enfants dans des cours genrées. Cela atteint des sommets qui frisent l'indécence. La RW ou FWB ne devra plus se plaindre du déficit budgétaire, s''ils ont des budgets pour cela, ils sont riches. Pauvres enfants qui auront à subir ça et les profs ?

  • Posté par massacry olivier, vendredi 29 juillet 2022, 21:56

    C'est l'inverse, mais bon.

  • Posté par Dubois Sebastien, vendredi 29 juillet 2022, 13:55

    Vu le nombre d'écoles (aïe, un mot féminin, il faudrait écrire de manière inclusive: écols.es !!), ce budget est ridicule. Le journaliste aurait dû le souligner et poser la question, ou comprendre que cela ne méritait pas un article. Mais il a sagement reproduit le communiqué ministériel.

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs