Accueil Guerre en Ukraine

La Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement d’une frappe sur une prison du Donbass

Kiev a démenti vendredi avoir bombardé une prison située en territoire séparatiste prorusse dans l’est de l’Ukraine. Moscou tenait l’armée ukrainienne pour responsable, évoquant des dizaines de prisonniers de guerre ukrainiens tués.

Temps de lecture: 2 min

Les forces de Kiev ont démenti vendredi avoir bombardé une prison située en territoire séparatiste prorusse dans l’est de l’Ukraine, comme les en a accusés Moscou, qui a évoqué des dizaines de prisonniers de guerre ukrainiens tués.

« Les forces armées ukrainiennes, qui adhèrent pleinement aux principes et aux normes du droit international humanitaire, n’ont jamais procédé et ne procèdent pas à des bombardements d’infrastructures civiles, en particulier dans des endroits où des prisonniers de guerre sont susceptibles d’être détenus », a affirmé l’état-major sur Facebook.

« Les forces armées ukrainiennes n’ont pas mené de frappes de missiles et d’artillerie dans la zone de la prison d’Olenivka », a poursuivi l’état-major de Kiev.

Il a accusé en retour l’armée russe d’être à l’origine de ce « bombardement d’artillerie ciblé » de la prison d’Olenivka, dans la région de Donetsk partiellement sous contrôle séparatiste, où étaient notamment détenus des prisonniers de guerre ukrainiens.

Moscou et Kiev se rejettent la balle

« De cette façon, les occupants russes poursuivent leurs objectifs criminels : accuser l’Ukraine d’avoir commis des crimes de guerre et camoufler les tortures de prisonniers et les exécutions qu’ils y ont perpétrées », a assuré l’état-major ukrainien.

Moscou a pour sa part accusé vendredi les forces ukrainiennes d’avoir bombardé à dessein dans la nuit la prison, tuant au moins 40 personnes. Les séparatistes ont fait état d’un bilan plus élevé.

Selon le ministère russe de la Défense, les tirs provenaient d’un système d’artillerie Himars, fourni à l’Ukraine par les États-Unis.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Romberg Erwin, lundi 1 août 2022, 9:33

    « Selon les images satellites, la caserne de la colonie d'Olenivka a été détruite par les Russes » : https://en.defence-ua.com/news/new_evident_of_russian_provocation_in_olenivka_colony_satellite_images-3735.html

  • Posté par Martin Roland, vendredi 29 juillet 2022, 15:40

    Tromperie abjecte et habituelle des orcs et de leur chef SS Führer putler, le gangster terroriste: juste bon à approvisionner les commentaires de nos crapuleux collabos. Idem pour la vidéo de castration d'un prisonnier de guerre ukrainien. Le nazi SS mengele et ses sbires faisaient la même chose dans les camps de concentration. Il faut éradiquer ces nazis en fournissant bien plus d'armes létales à l'Ukraine.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, vendredi 29 juillet 2022, 21:35

    Attention quand même, à la guerre TOUT est possible, quel que soit le camp.

  • Posté par Caver Jean, vendredi 29 juillet 2022, 14:43

    Quand on fait du travail journalistique sérieux, on ne met pas en parallèle sur le même plan les accusations es deux pays. Il y a un pays de nazillons, agresseur et menteur d'un côté ; des agressés qui tentent de défendre leur pays de l'autre. Il n'y a pas à tergiverser comme si on voulait montrer son "objectivité". Le fair-play c'est bon pour les nouilles quand on s'adresse à des tueurs.

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une