Accueil Culture Musiques

Le Dinant Jazz s’est ouvert à Ciney avec Philip Catherine

La collégiale de Ciney a accueilli le Philip Catherine Quartet et le Positive Tentet de Michel Herr jeudi soir. Un début de festival en toute beauté. Mais gâché par une sonorité très difficile.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Pourquoi donc s’obstine-t-on à organiser des concerts de jazz dans des églises ? Le lieu est beau, certes, mais les églises sont conçues pour amplifier les prêches et les sermons, pour donner du corps aux psalmodiations, pas pour accueillir des notes bleues. Les voûtes et les murs immaculés de la collégiale Notre-Dame de l’Assomption de Ciney ont réverbéré la musique de Philip Catherine et du Positive Tentet jusqu’à la saturation. Rien à reprocher aux artistes : leurs concerts étaient plus qu’impeccables : magnifiques. Mais la sonorité particulière du lieu faisait parfois tournoyer leurs notes en une espèce de soupe malaisée à avaler.

Michel Herr lui-même, le pianiste compositeur arrangeur qui a monté le Positive Tentet mais qui ne peut être sur scène à cause d’une sclérose en plaques, s’excusait même auprès des spectateurs des problèmes acoustiques de la salle. Le son était assez pourri, en effet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs