Accueil Culture Scènes

Le poids des mots au cœur de «Koulounisation»

S’interrogeant sur la traduction du terme « colonisation » en arabe, Salim Djaferi livre un spectacle magistral dont l’humour n’a d’égal que l’intelligence.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Notre coup de cœur. Et notre mea culpa. En effet, le spectacle de Salim Djaferi est à l’affiche depuis un moment déjà mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de le découvrir. C’est donc au Théâtre des Doms que nous voyons débarquer ce jeune homme charmant, à la voix posée, un peu timide, qui vient nous parler de la colonisation. Ou plutôt du mot « colonisation ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs