Accueil Culture Scènes

«Silent Legacy», double performance coup de poing

Une gamine de huit ans et une danseuse chevronnée se succèdent sur le plateau, entre krump et danse contemporaine. Soufflant !

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

Présenté dans les tout derniers spectacles du Festival « In », cette chorégraphie de Maud Le Pladec est bâtie sur deux interprètes formidables, Adeline Kerry Cruz et Audrey Merilus, portées par la musique de Chloé Thevenin.

La première partie, interprétée par la seule Adeline Kerry Cruz, 8 ans, nous entraîne dans le monde du krump. Une forme de danse dérivée du hip hop, née dans les quartiers pauvres de Los Angeles où cette gamine blanche de Montréal n’a jamais mis un pied. Elle est pourtant formidable durant la vingtaine de minutes de son solo où son mentor Jr Maddripp, colosse noir aussi souple qu’imposant, la rejoint dans les derniers moments. Avant cela, elle bondit, se fige, prend des poses agressives, effrayantes, dans l’esprit de cette danse permettant à ses pratiquants de se réapproprier leur corps jusque dans ses aspects les plus bruts.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs