Accueil Économie

Charleroi Airport-Caterpillar: quand la Région s’auto-concurrence

En louant des places de parking sur le site de Caterpillar dont elles ont la gestion, la Région et Igretec, actionnaires de l’aéroport de Charleroi, créent une concurrence à l’activité de parking de ce dernier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

On le répète depuis le début de l’été, les aéroports ont retrouvé en grande partie, voire plus, leurs passagers de l’été. Il était temps. Certains étaient dans des situations financières délicates. Charleroi Airport en faisait partie, après deux années sous restrictions de voyages pour cause de pandémie. Pour retrouver l’équilibre, l’aéroport a besoin de toutes ses sources de revenus, parmi lesquelles la location d’emplacements de parking pour les autos des passagers est une base solide. Mais aussi soumise à rude concurrence. De nombreuses alternatives éclosent régulièrement pour proposer des lieux de parking (un peu) moins chers, (un peu) plus éloignés mais reliés par des navettes incluses dans le prix. Depuis des années, donc, il y a une sorte de chasse au parking sauvage, clandestin ou illégal de la part de l’aéroport.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 31 juillet 2022, 21:08

    Depuis 2016, les candidats ont pu admirer les avantages du site vu son emplacement , les liaisons autoroutières et aériennes mais comme dans le conte de barbe bleue où cette chère Anne ne voit rien venir il y aussi à parier que le climat social désastreux qui a précédé la fermeture de Caterpillar y est pour beaucoup.

  • Posté par Lejeune Michel, samedi 30 juillet 2022, 22:47

    Et ils s'étonnent qu'on ne leur donne plus une once de crédit sinon que d'autres soient menacés. L'enchère au plus pathétique est ouverte. Boycottez les élections, ça c'est vraiment poser un choix citoyen! Quoi qu'en pensent les penseurs patentés, les citoyens sont une force inépuisable de renouveau. Créons la société de demain. Cessons de donner blang seing à ces mandataires professionnels. Les partis s'enrichissent tandis que les citoyens craignent la fin du mois dès l'entame du 3ème jour de celui-ci. Moutons de Panurge éveillez vous!

  • Posté par S Jérôme, samedi 30 juillet 2022, 14:22

    Ce n'était pas plutôt des voitures chinoises qui devaient être produites sur l'ancien site de Caterpillar ?

  • Posté par Bergen Willem, samedi 30 juillet 2022, 12:52

    ils sont intelligent les politici comment cree des emplois pour les amis des amis

  • Posté par J.-M. Tameyre, samedi 30 juillet 2022, 11:04

    Il est clair qu'en voulant faire tomber le gouvernement Michel en prenant Caterpillar et ses travailleurs en otage, les syndicats (avec la bénédiction du PS local) ont eu le nez fin ! Maintenant le site a le choix entre un Legoland et des parkings. Bien vu !

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs