Accueil

Les brasseurs artisanaux mettent la pression

Pas une semaine ne se passe désormais sans que l’on entende parler de la création d’une nouvelle brasserie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

P lusieurs facteurs expliquent l’éclosion de brasseries artisanales », explique Christophe Gillard, expert reconnu, propriétaire du magasin Mi-Orge Mi-Houblon, à Arlon, reconnu depuis plusieurs années comme un des meilleurs magasins de bières au monde. « Les goûts des individus et de la bière ont évolué. Il y a quinze, vingt ans, les passionnés n’accrochaient plus aux bières que l’on trouvait sur le marché. Ils se sont dits : “puisque je ne trouve plus la bière que j’aime, je vais la faire…” Et puis la technologie a évolué, rendant le brassage plus accessible et l’investissement moins coûteux. Enfin, en 2005, l’Année de la bière a encouragé les vocations et autres reconversions. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs