Accueil Économie Consommation

Foire de Libramont: l’agriculture bio a le blues

A la Foire de Libramont, le secteur bio est bien présent. Mais il traverse une période difficile en cette période crise qui touche le consommateur. Il demande que les élus promotionnent davantage les bénéfices de cette filière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Le bio a-t-il le blues ? A la Foire de Libramont, l’espace consacré à ce type de production est toujours au cœur du site, vivant, aéré, avec cette fois une terrasse de restauration. Une image de bien-être s’en dégage.

Mais ce n’est pas partout comme cela, car depuis la crise du covid, le début de la guerre en Ukraine et les hausses diverses de prix, le circuit court et la vente de produits bios souffrent. Un paradoxe apparaît désormais entre, d’une part, une baisse de consommateurs de bio aujourd’hui et, d’autre part, la volonté politique wallonne d’envisager 30 % de surface agricole utilisée en bio à l’horizon 2030, soit 5 % de plus les 25 % voulus par l’Union européenne. L’écart est conséquent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ranwez Robert, lundi 1 août 2022, 14:46

    Personne n'a remarqué que les légumes bio n'ont plus de goût ? Quant aux bios andalous et nord africains, on rigole. Le foutage de gueule vient du choix des semences, celles qui résistent le mieux aux problèmes mais qui perdent leur goût. Cela se généralise à tout : une misère. A un coût nettement supérieur contrairement aux balivernes qu'on essaie de nous faire avaler. Faut-il encore mentionner les substitutions et fraudes très faciles ?

  • Posté par Lerusse Marcel, dimanche 31 juillet 2022, 20:31

    C'est avec ces rendements dérisoires que l'on va réduire la faim dans le monde.

  • Posté par Retine Marc, dimanche 31 juillet 2022, 18:26

    Affirmation dans le titre et interrogation dans l'article. Apparemment la vigne rapporte plus que les légumes...

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs