Accueil Immo

Foire de Libramont: l’immobilier agricole toujours recherché, même s’il y a un léger tassement

La Fédération des notaires a dressé le tableau du foncier agricole de ce premier semestre. Elle constate un léger tassement par rapport à 2021.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

A l’heure où les prix de l’immobilier sont au plus haut et flambent selon les régions, le foncier agricole a lui aussi perdu un peu sa boussole ces dernières années. A l’occasion de la Foire agricole de Libramont, la Fédération des notaires a présenté son baromètre des terres agricoles, en notant d’emblée que si les dernières années avaient connu des hausses très significatives (+ 8 % de moyenne en 2021), les six premiers mois de 2022 sont plus calmes. « Il y a un léger tassement. Comme d’autres types de biens immobiliers, nous observons une forme de stabilisation qui fait suite à de fortes augmentations. Parmi les facteurs explicatifs, outre la guerre en Ukraine, source d’incertitudes, l’évolution économique au niveau européen et l’augmentation des taux d’intérêt peuvent justifier ce retour au calme », précisent les notaires représentant FedNot, leur fédération.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs