Accueil Monde Afrique République démocratique du Congo

RD Congo: la grave crise de confiance entre Kinshasa et la Monusco

Deux personnes ont été tuées dimanche lorsque des Casques bleus ont ouvert le feu sur un poste frontalier avec l’Ouganda, dans l’est troublé de la RDC, où des manifestations anti-ONU ont secoué la région la semaine dernière. L’incident a été qualifié de grave par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Les réunions de haut niveau se succèdent à Kinshasa, où, dès le départ pour l’Est du secrétaire général adjoint de l’ONU Jean-Pierre Lacroix chargé des opérations de paix, on attend le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken. Au cœur des rencontres : les manifestations violentes qui se sont déroulées à Goma, Butembo, Uvira, visant les installations et les contingents de la Monusco et qui se sont soldées par le décès de trois Casques bleus et d’une quinzaine de Congolais tandis que des installations onusiennes ont été pillées, y compris par des militaires nationaux. Dimanche de nouveaux incidents ont éclaté sur la frontière ougandaise à Kasindi, faisant deux morts du côté congolais.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 1 août 2022, 16:40

    Le seul a connaître la réalité à l'Est de la RDC ... est le Dr Mukwege : hélas, on ne demande jamais son avis et encore moins ses conseils.

Aussi en République démocratique du Congo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs