Accueil Police et justice

Les services de secours de plus en plus souvent agressés: «A travers nous, on attaque l’autorité»

Lancers de projectiles, guets-apens, feux boutés volontairement... Les hommes du feu sont de plus en plus la cible d’attaques organisées. La révision du code pénal prévoit des peines plus dures pour ce type d’agressions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le climat qui entoure les interventions des services de secours est de plus en plus hostile, dénonce le syndicat SLFP. La première scène évoquée remonterait à une huitaine de jours dans le quartier Esseghem, à Jette. Les pompiers avaient été appelés et, alors qu’ils travaillaient à hauteur d’une passerelle, ils auraient essuyé des lancers de projectiles dont une chaise, qui aurait manqué le chef d’équipe de près, et un caddie de supermarché. « Lors de ce genre d’interventions, vous finissez par devoir être plus attentif à l’environnement hostile qu’au sinistre pour lequel on vous a sollicité », a confié un des hommes présents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Retine Marc, lundi 8 août 2022, 20:28

    Quartiers pourris oui. QUI les à fait venir? ni vous ni moi, à la FEB de payer pour les milliers d'ouvriers qu'elles a fait venir pour travailler en sous traitance pas cher. Certains les détestent mais pour les faire travailler 12 h/jour au black sans papier ils les adorent!

  • Posté par Vanloo , mardi 2 août 2022, 22:44

    Informer le parquet de faits graves les dimanches et durant les vacances, bonne chance !!! Angélisme ou mauvaise foi ou cocktail des deux plus probable. Prévention et éducation, il est trop tard le cancer social est bien trop avancé

  • Posté par Devos Henri, mardi 2 août 2022, 13:36

    Les explications fournies me semblent fausses.Je crois que la guerre civile ou de conquête musulmane a commencé à bas bruit.Le tout organisé par les mosquées d'où sont absents les autochtones,encore moins la police ou la sûreté d'état et ou on radicalise les enfants et les"jeunes"sous prétexte d'apprentissage de l'arabe.Sinon comment expliquer une telle coordination?En France le processus est déjà plus avancé.Politiciens,réveillez-vous;il est moins cinq.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 2 août 2022, 10:20

    Cela montre la stupidité intégrale d'un certain type de population. Mais ce constat ne nous donne pas une solution facile. L'éducation? Ce sont maintenant les parents, les professeurs et surtout les politiciens qu'il faudrait d'abord (ré)éduquer dans ces zones pourries.

  • Posté par eric biltiau, mardi 2 août 2022, 11:18

    Et aussi la justice car sinon à quoi sert-elle ?

Plus de commentaires

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs