Accueil Culture Scènes

France Bastoen: «Le théâtre permet de dépasser l’horreur»

Seule sur scène, France Bastoen ose un corps à corps époustouflant avec le texte de Dennis Kelly : Girls and Boys. Nominé aux Prix Maeterlinck de la Critique, ce solo sera au Royal Festival de Spa.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Incontestablement, la saison qui vient de s’écouler fut sa saison. Il y eut Mademoiselle Agnès de Rebekka Kricheldorf où France Bastoen campait une Misanthrope magistrale. Il y eut Girls and Boys de Dennis Kelly qu’elle traversa, seule, pendant près de deux heures, avec une intensité inouïe. Il y eut encore la reprise de Villa Dolorosa de Rebekka Kricheldorf toujours, où la comédienne excellait dans un registre plus collectif. Preuve que 2022 avait décidé de sacrer son talent, les Prix Maeterlinck de la Critique l’ont nominée dans la catégorie « meilleure interprète » comme dans la catégorie « meilleur seul en scène. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs