Accueil Culture Musiques

Tournée de Coldplay: quand les pop stars passent au vert

Le bling-bling n’a plus la cote. En 2022, les artistes se doivent d’avoir la fibre écolo sous peine d’être pointés du doigt.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 3 min

Cette semaine, Taylor Swift a reçu un nouveau prix. Elle a été élue « célébrité la plus polluante de l’année ». Selon une étude réalisée par l’agence de marketing durable Yard, la pop star américaine a réalisé 170 vols en jet privé depuis janvier pour un total de 22.923 minutes dans les airs. Soit une durée moyenne de vol de 80 minutes. Cela équivaut à un rejet de 8.293 tonnes de CO2 dans l’air, plus de 1.000 fois l’empreinte carbone d’un citoyen lambda. Devant ses chiffres, les internautes sont montés au créneau et la petite fiancée de l’Amérique est devenue la cible de leur colère.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 4 août 2022, 12:49

    Bravo à eux! même si cela ne couvre que très partiellement leur consommation. Par contre, je pense que le pionnier en la matière est notre bon compatriote feu, Julos Beaucarne qui donna un concert le 6/3/1986 au Sart-Tilman (et le 4 juillet à Villeurbanne) où l'éclairage n'était fourni que par les dynamos de 105 vélos actionnées par les spectateurs. Il a appelé cela la première centrale électrique musculaire (par opposition à "nucléaire" évidemment) cfr l'affiche https://donum.uliege.be/handle/2268.1/6793

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs