Accueil Belgique Politique

Gouvernement fédéral: 40% des membres de la Vivaldi n’ont pas été élus en 2019, un souci démocratique?

Les nominations d’Hadja Lahbib (MR) et Nicole de Moor (CD&V) ont accentué le nombre de ministres et secrétaires d’État qui ne disposent pas d’une assise démocratique au sein du gouvernement d’Alexander De Croo. Le phénomène n’est pas neuf mais il interpelle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement d’Alexander De Croo (Open VLD) ne dispose pas encore d’une nouvelle photo de famille. En juillet, la Vivaldi a pourtant accueilli deux nouveaux membres. Nicole de Moor (CD&V) a remplacé Sammy Mahdi à l’Asile et la Migration, au lendemain de son élection à la présidence du parti démocrate-chrétien flamand. Côté francophone, Sophie Wilmès (MR) a démissionné suite aux soucis de santé de son mari. Elle a été remplacée – à la surprise générale – par l’ancienne présentatrice du JT de la RTBF, Hadja Lahbib, aux Affaires étrangères.

Les deux nouvelles ministres ont un point commun : ne pas s’être présentées face à l’électeur. Elles ne sont toutefois pas les seules. Selon nos rapides calculs, 40 % des membres du gouvernement De Croo - soit huit sur vingt - ont été désignés ministres ou secrétaires d’État, sans avoir décroché de siège lors du super-scrutin fédéral, régional et européen de mai 2019.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Debersaques Bart, mardi 9 août 2022, 3:13

    faut q'on vote a arreter ce genre de drop shipping en version politique

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, samedi 6 août 2022, 14:30

    Ô combien j'aimerais que M. Biard, politologue, m'explique comment s'est exercé vraiment, in concreto, le "contrôle" démocratique" sur les ministres ! Par exemple combien de ministres ont-ils démissionné après une motion de méfiance votée au Parlement ou spontanément après une gestion catastrophique de l'un de leurs dossiers ? ------------------ J'ajouterais que citer le VB et immédiatement parler "des" extrêmes" n'est pas la marque d'une analyse de science politique. ------------------ "Ce type de choix nourrit donc les critiques des extrêmes qui jouent sur le manque de transparence mais cela ne tient pas la route au niveau des mécanismes démocratiques qui existent et permettent de contrôler l’action des ministres."

  • Posté par non non, samedi 6 août 2022, 14:22

    Depuis le krach boursier 2008 et les taux 0%, quelle solutions les différents partis politiques nombreux et en surnombre ont-ils faits pour diminuer la dette de la Belgique?

  • Posté par Chalet Alain, samedi 6 août 2022, 9:50

    Titre lamentablement idiot, mais très porteur sur le plan populiste.

  • Posté par Goussaert Filip, vendredi 5 août 2022, 17:30

    Les ministres élus ont tous été remplacés dans le parlement. Donc faux problème. ..pourquoi un titre pareil?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs