Accueil Société

Frédéric, policier bruxellois disparu depuis un mois: son corps a été retrouvé

Frédéric Gonzalez Moradiellos avait quitté, le mardi 5 juillet vers 10h00, son domicile situé le long de la rue du Petit-Bruxelles, à Rebecq. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

Temps de lecture: 2 min

Un cadavre humain a été découvert, mardi après-midi, dans les campagnes de Bierghes, dans l’entité de Rebecq. Il s’agit du trentenaire Frédéric Gonzalez Moradiellos, disparu en juillet dernier de son domicile de Rebecq, a indiqué en début de soirée la porte-parole du parquet du Brabant wallon à l’agence Belga.

D’importantes recherches et de nombreux devoirs d’enquête avaient été entrepris dans le Brabant wallon et en région bruxelloise, en vain.

Son corps sans vie a été découvert, mardi après-midi, dans un champ situé à proximité de la rue Quenestine, à Bierghes, dans l’entité brabançonne wallonne de Rebecq.

« Le corps se trouvait dans un état rendant son identification difficile. L’intervention d’un médecin légiste, d’une équipe du laboratoire scientifique de la police fédérale et des membres de la cellule des personnes disparues a été requise », précise la porte-parole du parquet à l’agence Belga.

« Il n’y a aucune intervention d’un tiers, ce qui exclut tout homicide. En termes judiciaires, il n’y a donc rien à signaler », conclut la porte-parole du parquet du Brabant wallon.

Affecté à Ixelles, le policier âgé de 35 ans était membre du personnel de la zone de Bruxelles-Capitale. Il avait tout récemment déménagé dans le Brabant wallon et gardait donc de nombreuses attaches bruxelloises.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 3 août 2022, 8:57

    Au papa de Frédéric: Monsieur, j'ai traversé la même épreuve en 2013, dans des circonstances apparemment très similaires. Je vous présente mes plus sincères condoléances.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 2 août 2022, 21:40

    Triste nouvelle. Ça ne veut rien dire mais je trouve qu'il avait l'air sympa.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 2 août 2022, 22:00

    C'est la photo de ce beau visage qui interpelle et invite à la projection. "Dans un texte célèbre, Levinas compare les trois « nudités », celles du paysage et celle du corps ne faisant jamais que renvoyer à la nudité du visage, la nudité par excellence, celle du visage qui se tourne vers moi et qui est « la nudité même » pour reprendre la formule propre de Levinas." (Source wiki). Le regard est présent, franc, le visage est symétrique et paraît ouvert. Quel gâchis !

  • Posté par non non, mardi 2 août 2022, 21:26

    Désolant.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 2 août 2022, 21:24

    Pauvre homme. Paix à son âme.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko