Accueil Léna

Entre crise et affaires, l’horlogerie suisse survole les années 1930

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le rôle de l’horlogerie suisse dans les années 30 demeure un domaine sensible et peu connu. Nous avons contacté plusieurs marques horlogères actives à l’époque. La plupart n’ont pas donné suite. Seule une a ouvert ses archives.

En fait, l’horlogerie helvète accumule, depuis 1920, une série de crises si graves que le Conseil fédéral suisse doit intervenir pour sauver la branche. Le protectionnisme douanier complexifie l’accès à des marchés entiers et importants, comme l’Europe centrale et les Amériques. La crise qui s’ouvre au lendemain du krach de 1929 amène jusqu’à un total de 40 % de chômage dans les fabriques (pour celles qui restent ouvertes), l’effondrement des exportations et des prix.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs