Accueil Société

Les dérives de circulation en forêt se multiplient

Peut-on circuler n’importe où dans les forêts et dans les campagnes ? Onze associations rurales réagissent contre des attitudes qui deviennent chroniques et outrancières. La Foire de Libramont, et son épilogue forestier, en appelle au respect de ce biotope fragilisé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

La Foire agricole et forestière se termine ce mercredi en forêt bertrigeoise avec une attention particulière à la forêt, un milieu fragilisé par plusieurs facteurs. Citons le changement climatique, les attaques de diverses maladies et insectes, un gibier trop dense et last but not least… l’homme lui-même.

Exposé dans un stand à Bertrix sous le titre « Apaisons la forêt », un panneau rappelle les règles de bonnes conduites en forêt : balades sur les nombreux chemins, animaux tenus en laisse, courtoisie entre promeneurs, respect de la signalétique et de la quiétude des lieux, cueillette des fleurs sans en arracher bulbes et racines, etc. La forêt n’est, de fait, pas une plaine de jeux. Or, pendant la pandémie de covid, les agents du Département de la nature et des forêts (DNF) ont verbalisé à de nombreuses reprises des promeneurs qui se trouvaient hors chemin, voire bivouaquaient – alors que c’est interdit – pour une ou deux nuits en forêt.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, mercredi 3 août 2022, 14:10

    Ce qui est reproché est le manque d'éducation et de civilité. Effectivement tout n'appartient pas à tout le monde. On ne fait pas n'importe quoi en forêt, à la campagne, à la plage, à la montagne. La forêt apaisée et réslliente: qui a inventé ces expressions absconses ?

  • Posté par lambert viviane, mercredi 3 août 2022, 14:16

    C'est aussi vrai évidemment pour la vie en ville: éducation, civilité et civisme, respect. Personnellement, je suis excédée par le bruit des gens incapables de se parler à voix basse. Ça crie, ça gueule, ça vocifère, entre adultes, entre adultes et enfants, entre jeunes adultes, etc....

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 3 août 2022, 13:39

    En ville, campagne, montagne ou forêt, les voyous sont toujours les mêmes: ceux qui considèrent que leur liberté égoïste prime sur toutes les règles.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs