Accueil Léna

Ukraine: «Avec un arsenal russe dans une centrale nucléaire, nous risquons un nouveau Tchernobyl»

Selon les révélations de l’ancien directeur de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, des employés ont été enlevés et battus à mort. « Et plus les Russes font de prisonniers, plus le risque d’accident est grand. »

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avant de devenir le directeur d’Energoatom, l’agence nucléaire ukrainienne, Petro Kotin a été pendant de nombreuses années technicien puis directeur de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, dotée de six réacteurs. Depuis mars, l’usine, qui se trouve à moins de cinq kilomètres de la ligne de front sud, est occupée par des soldats russes. Les soldats ukrainiens se préparent à une contre-offensive majeure qui pourrait commencer d’un jour à l’autre pour libérer la région.

Les Russes ont transformé la centrale nucléaire en garnison, avec des véhicules blindés et des lance-roquettes qu’ils utilisent souvent pour bombarder la zone, espérant que les Ukrainiens ne répondront pas pour ne pas frapper la centrale et provoquer ainsi un accident nucléaire qui toucherait toute l’Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 9 août 2022, 20:46

    Dans une semaine ça pètera, un ducon Russe saoul à la vodka fera une connerie et fera tout claquer.

  • Posté par Huys Eric, mardi 16 août 2022, 19:08

    Une semaine plus tard... Tiens, ça n'a pas encore pété?

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 6 août 2022, 16:17

    Les Russes rêvent que l'accident nucléaire se produisent . Triple avantage : ne pas devoir utiliser du "nucléaire tactique" eux-mêmes pour empoisonner l'Ukraine ; ensuite de pouvoir dire que c'est la faute des autres ; in fine, priver complètement l'Ukraine de ses ressources énergétiques. Mais, problème : l'AIEA surveille ...

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 6 août 2022, 14:09

    Amnesty va nous faire un rapport …

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 6 août 2022, 19:58

    "Ducon" : je parle d'A.I.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs