Accueil Léna

En Suisse, des bénévoles effarouchent les loups pour protéger les vaches

Pour contrer les attaques du prédateur sans le tuer, l’association Oppal mise sur des volontaires qui surveillent les alpages de nuit et effraient le carnivore. Nous avons vécu l’aventure.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Des yeux jaunes scintillent dans le noir. Serait-ce un loup en quête d’un festin bovin ? Dans cet alpage des hauts de Bière dans le Vaud, en Suisse, la nuit révèle plein de surprises aux côtés des bénévoles de l’association Oppal, qui prône la cohabitation avec le prédateur. Ils sont entre 200 et 300 à en protéger les animaux d’alpage grâce à leur présence et méthodes d’effarouchement.

Le loup et la Suisse, c’est une grande histoire d’amour-haine. Mais comment se positionner si l’on ne souhaite ni la mort du grand prédateur de la forêt, ni celle des animaux d’alpage, de plus en plus vulnérables aux attaques ? L’association Oppal est née en 2021 pour trouver une solution à cette équation épineuse. Sa réponse ? Mobiliser des bénévoles pour veiller pendant la nuit sur les moutons dans le Valais et, depuis cette année, les jeunes bovins dans le canton de Vaud.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lefèvre Philippe, lundi 8 août 2022, 23:15

    L'arrivée du loup est synonyme de victoire pour l'élevage industriel dans des hangars et de disparition de ce qui reste de l'agriculture paysanne. Le loup est certes un bel animal. Il s'attaque aux chiens, aux chats, aux moutons, aux chèvres, aux chevaux, aux bovins. Protégeons-le dans de grands enclos où sa population pourra être régulée comme celle du chat wallon.

  • Posté par Lefèvre Philippe, lundi 8 août 2022, 23:09

    Quand les vacances seront terminées et que les "bunny huggers" seront rentrés en ville, qui protégera le bétail des paysans suisses ?

  • Posté par Nicole JAMAR, samedi 6 août 2022, 15:21

    Bravo à ces bénévoles suisses. Qu'attend-on dans les Fagnes pour protéger notre famille de loups ?

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 4 août 2022, 17:50

    Le monde merveilleux des bisounours "écolo"... relayé par des journalistes qui n'y connaissent rien.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs