Accueil Culture Arts plastiques

Aux Rencontres d’Arles, la photographie éveille notre imaginaire

A côté des grands thèmes de l’édition 2022, plusieurs expositions invitent le visiteur à s’interroger sur le sens des images et à laisser s’exprimer son imaginaire.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

L’édition 2022 des Rencontres d’Arles propose comme toujours un grand nombre d’expositions à travers toute la ville avec, cette année, une attention particulière aux photographes femmes, aux questions de genre et aux changements climatiques (voir notre supplément MAD du 20 juillet).

A côté de ces grands thèmes, le reste de la programmation propose le meilleur et le plus décevant avec certains choix qu’on a du mal à comprendre. Plusieurs lieux sont ainsi consacrés à des tentatives de créer des images nouvelles à l’aide de l’intelligence artificielle mais à part les très amusants détournements de Joan Fontcuberta et Pilar Rosado, fusionnant des visages d’anonymes en plein orgasme à celles de discours d’hommes politiques, on reste largement sur sa faim avec des créations hybrides nécessitant de (très) longs discours pour tenter de nous convaincre de leur intérêt.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs