Accueil Monde France

Jean-Luc Mélenchon qualifie le déplacement de Nancy Pelosi à Taïwan de «provocation»

Le chef de la France insoumise a affirmé « qu’il n’y a qu’une seule Chine ».

Temps de lecture: 3 min

Le chef de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qualifie de « provocation » sur son blog le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis à Taïwan, affirmant qu’il « n’y a qu’une seule Chine », en pleine tension entre Taïpeï et Pékin.

L’initiative de Nancy Pelosi, prise dans le cadre d’une tournée asiatique, est considérée par la Chine comme une provocation, un soutien aux partisans de l’indépendance de Taïwan et un reniement de la promesse des Etats-Unis de ne pas avoir de relations officielles avec l’île.

Evoquant une « provocation des USA à Taïwan », Jean-Luc Mélenchon estime dans son billet de blog hebdomadaire qu’il « n’y a qu’une seule Chine » en référence au territoire continental et que « Taïwan est une composante à part entière de la Chine », reprenant un vocable défendu par le régime de Pékin mais refusé par les autorités de Taipei.

Issue d’un parti indépendantiste, l’actuelle présidente Tsai Ing-wen refuse, contrairement au gouvernement précédent, de reconnaître que l’île et le continent font partie « d’une même Chine ».

« Les Chinois régleront le problème entre eux. Il n’y a pas d’autre issue raisonnable possible », a balayé M. Mélenchon, qui accuse les Etats-Unis de vouloir « ouvrir un nouveau front ».

L’ambassade de Chine le remercie

Une position tenue depuis longtemps par l’Insoumis, qui disait l’année dernière refuser « la guerre froide avec la Chine », au sujet d’une proposition de résolution à l’Assemblée nationale en faveur de la participation de Taïwan aux travaux des organisations internationales.

Dans la soirée, l’ambassade de Chine en France a remercié par tweet Jean-Luc Melenchon « pour son soutien constant à la politique d’une seule Chine ».

Pékin a lancé jeudi les plus importantes manœuvres militaires de son histoire autour de Taïwan, une réponse musclée à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l’île. L’armée chinoise a lancé une série de missiles qui ont survolé Taïwan avant de tomber pour la première fois dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon.

Vingt-deux avions de combat chinois sont brièvement entrés jeudi dans la zone de défense aérienne taïwanaise, a annoncé le ministre de la Défense taïwanais.

Pour Pékin, ces manoeuvres sont « une mesure nécessaire et légitime » après la visite de Mme Pelosi.

Les visites de responsables et parlementaires étrangers se sont également multipliées ces dernières années, provoquant l’ire de Pékin.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 6 août 2022, 21:15

    Un joli petit dictateur en devenir le Mélanchon.

  • Posté par Dubois Raymond, samedi 6 août 2022, 20:50

    AMUSANT COMME REMARQUE DE LA PART DE Monsieur Mélenchon - Il doit être déçu car d'habitude il est souvent le premier à provoquer -

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 5 août 2022, 15:47

    Si la Corse décidait à la majorité de ses habitants demain de se séparer de la mère patrie , dira-il qu'il n'y a qu'une seule France...Peut-être que les habitants de cette île prospère sont-ils mieux habilités que quiconque de choisir leur destinée par un vote référendaire pour ou contre le rattachement. Mais comme l'issue du vote ne fait aucun doute, il faudrait selon lui se conformer à la célèbre maxime de Brecht :" puisque le peuple a mal voté , il faut dissoudre le peuple"

  • Posté par Deladrier-rase , vendredi 5 août 2022, 16:22

    Tchang Kaï-chek n'a demandé l'avis de personne en 1949 quand il a rejoint l'île avec 2 millions de ses partisans. Et Taiwan n'a jamais été reconnue par la communauté internationale (seuls17 pays la reconnaissent). Notez que Taiwan s'appelle la république de Chine et revendique elle aussi le principe d'une seule Chine. Ils ne sont "juste" pas d'accord sur le type de régime. Taiwan n'est une démocratie que depuis 1996.

  • Posté par DELFORGE DOMINIQUE, vendredi 5 août 2022, 10:30

    Ben un Mélenchon, un Xi ou un Poutine, quelle différence? Mêmes discours quasi, enfin si nos amis Français veulent tâter de ce genre de régime chez eux, bonne chance à eux, quoique ils hésitent avec Marine. Nous on a le nôtre aussi de Mélenchon ! On l'entend beaucoup moins d'ailleurs. Il serait obligé comme Jean-Luc de faire allégeance à tous ces superbes régimes crypto-communisto-autocratiques ! Pas vendeur pour le moment.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une