Accueil Économie Mobilité

Flandre: le centre-ville de Hasselt passe à 20km/heure

Dès vendredi, la vitesse maximale dans le centre de Hasselt passer de 30 à 20 km/h. Un changement pour les automobilistes, mais aussi les cyclistes qui devront s’y conformer.

Temps de lecture: 2 min

Dès ce vendredi, le centre-ville de Hasselt, chef-lieu du Limbourg, deviendra une woonerf, une zone résidentielle. Concrètement, la vitesse maximale y sera limitée à 20 km/h pour tous les usagers de la voie publique, trottinettes et vélos compris.

La zone était déjà soumise à une limitation à 30 km/h, ce qui fait croire aux experts de mobilité que la circulation ne sera pas trop fortement impactée. « A l’exception de quelques excès, la vitesse maximale réelle était déjà de 20 km/h », explique Kris Peeters, expert en mobilité, au micro de la VRT. « Cette vitesse est logique dans un centre-ville médiéval comme Hasselt. Les rues y sont étroites, à présent la vitesse maximale de 20 km/h y est officialisée. » « Il s'agit plutôt d'une manière symbolique de dire que la voiture y est une invitée », estime Stef Willems, de l’institut de sécurité routière Vias.

Notons cependant que les voitures ne seront pas les seules à devoir faire attention à leur vitesse. Les trottinettes et les vélos, notamment électroniques, ne pourront pas non plus dépasser les 20 km/h.

La fin des trottoirs

La transformation en woonerf ne se limite pas à la réduction de vitesse. Les trottoirs, pistes cyclables et autres chaussées séparées disparaîtront au profit d’une voie publique partagée par tous les usagers de la route. Avec cette voirie commune, l’échevin de la ville de Hasselt espère résoudre les nombreux conflits qu’il y a entre les piétons et les cyclistes, et les automobilistes et les cyclistes.

Alors qu’on pourrait penser que le partage de la route mènerait à une généralisation des litiges, l’expert en mobilité Dirk Lauwers, professeur à l’université d’Anvers et de Gand, estime que c’est l’inverse qui se produira. « Vous établissez un contact visuel plus rapidement parce que vous conduisez moins vite, donc vous résolvez les conflits plus rapidement », explique-t-il au micro de la VRT. « Les conséquences seront donc moins graves. Comme au supermarché, où l’on ne se heurte pas aux autres chariots. Cela n’a pas besoin d’être réglementé. Dans le woonerf, le piéton est le facteur déterminant. La hiérarchie est chamboulée : les cyclistes devront aussi adapter leur vitesse. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 5 août 2022, 22:06

    Et je suppose que la suite sera de donner la priorité aux piétons assis ou couchés en travers de la rue, voire aux chats errants et aux pigeons voyageurs fatigués.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 5 août 2022, 21:28

    Encore un coup de ces écolos bruxellois, oups non ! https://www.hasselt.be/nl/bereikbare-binnenstad.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, vendredi 5 août 2022, 17:40

    limiter la vitesse à 0 !!!

  • Posté par El Cabron Nicolas, vendredi 5 août 2022, 16:31

    Qui dit mieux?

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb