Accueil Culture Livres

Bande dessinée: «Coller à la légende Albert Londres plutôt qu’à sa vie»

« Albert Londres doit disparaître » met en scène les derniers jours de la vie du célèbre reporter français. Kinder et Borris en ont fait une intrigue sombre et passionnante. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Albert Londres a-t-il été tué par une coalition mafieuse, politique et militaire, le 16 mai 1932 ? L’explosion, l’incendie puis le naufrage du Georges Philippar dans le golfe d’Aden, sur lequel Londres revenait en France après avoir fait des reportages à Shanghaï, a-t-il été provoqué par une main criminelle ? La question se pose depuis ce jour-là. Le journaliste rapportait apparemment les preuves d’un scandale en Chine, qui aurait mis en cause nombre d’officiers et de politiciens français. Ses papiers ont disparu avec lui. L’hypothèse d’un complot a été renforcée avec la mort d’un couple d’amis, Alfred et Suzanne Lang-Willar, qui voyageaient avec Londres sur le même bateau et qui, peut-être, avaient pu lire les notes du reporter. Eux s’en étaient sortis. Mais l’avion qui les ramenait en France s’est écrasé sur les Apennins.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs