Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: frappes contre la plus grande centrale nucléaire d’Europe, son réacteur s’est arrêté

La compagnie ukrainienne de l’énergie atomique a alerté sur des possibles « risques de fuites de substances radioactives ».

Temps de lecture: 2 min

L’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine, sous le contrôle des forces russes, a été arrêté, a annoncé samedi la compagnie ukrainienne de l’énergie atomique, après des frappes dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement.

« A la suite de l’attaque de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le système de protection d’urgence s’est déclenché sur l’un des trois réacteurs en état de marche, qui s’est éteint », a annoncé Energoatom dans un message sur Telegram. Selon cette source, les bombardements ont « gravement endommagé » une station renfermant de l’azote et de l’oxygène et un « bâtiment auxiliaire ». « Il existe toujours des risques de fuite d’hydrogène et de substances radioactives, et le risque d’incendie est également élevé », a-t-elle dit.

« Le bombardement (…) a causé un risque sérieux pour le fonctionnement en toute sécurité de la centrale », a poursuivi Energoatom, indiquant toutefois qu’elle continue de produire de l’électricité et que le personnel ukrainien continue d’y travailler. Les autorités ukrainiennes ont accusé vendredi les forces russes d’avoir effectué trois frappes près d’un réacteur de la centrale de Zaporijjia, dans le sud, bien que Moscou contrôle ce territoire depuis le début de l’invasion. L’armée russe a de son côté affirmé que les forces ukrainiennes sont à l’origine de ces frappes, qui ont provoqué un incendie, éteint depuis.

Le 21 juillet, la Russie avait déjà accusé les forces ukrainiennes d’avoir frappé au drone sur le territoire de cette centrale nucléaire, la plus grande d’Europe. Kiev assure en outre que Moscou stocke des armes lourdes et des munitions sur le territoire de la centrale, occupée depuis mars par les forces russes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Petrichor Sassy, dimanche 7 août 2022, 7:55

    L'humanité est vraiment vouée à disparaître vite. Nous sommes une catastrophe !

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 6 août 2022, 22:26

    Les Russes rêvent que l'accident nucléaire se produise . Triple avantage : ne pas devoir utiliser du "nucléaire tactique" eux-mêmes pour empoisonner l'Ukraine ; ensuite de pouvoir dire que c'est la faute des autres ; in fine, priver complètement l'Ukraine de ses ressources énergétiques. Et le nuage radioactif ? >>> Les Russes s'en fichent complètement : la vie humaine (et la santé) n'a pas grande valeur au pays de l'oncle Staline ...

  • Posté par Mauer Marc, dimanche 7 août 2022, 17:17

    Nuance : ils se moquent complètement de la vie des autres, leur peuple compris. Ils sont par contre très regardants en ce qui concerne la leur et de celle de leurs proches !

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 7 août 2022, 8:33

    Pas de panique pour jean luc, : la raison, il ne connaît pas. Il n'en a jamais eu.

  • Posté par Jean Luc, dimanche 7 août 2022, 1:17

    Auriez-vous perdu le peu de raison qui vous restait ???

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une