Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens

Les quatre navires chargés de céréales ont quitté ce dimanche les ports ukrainiens d’Odessa et de Tchornomorsk sur la mer Noire, lourds de 170.000 tonnes de marchandises.

Temps de lecture: 2 min

Quatre navires chargés de céréales ont quitté dimanche les ports ukrainiens d’Odessa et de Tchornomorsk sur la mer Noire, ont annoncé les autorités, précisant qu’ils transportaient environ 170.000 tonnes de marchandises.

«Le deuxième convoi avec des livraisons ukrainiennes vient de partir des ports d’Odessa et de Tchornomorsk: trois navires à partir de Tchornomorsk et un autre à partir d’Odessa», a indiqué le ministère de l’Infrastructure sur Telegram.

Selon lui, les quatre navires en question sont le Mustafa Necati, le Star Helena, le Glory et le Riva Wind avec à leur bord «environ 170.000 tonnes de marchandises liées à l’agriculture».

Le Centre de coordination conjointe (CCC) qui supervise les opérations depuis Istanbul avait annoncé samedi que cinq navires seraient au départ des ports ukrainiens dimanche, mais Kiev n’en a annoncé que quatre. Samedi, un cargo était arrivé au port de Tchernomorsk, pour y charger des céréales pour la première fois depuis l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

Le blocage de millions de tonnes de céréales du fait de la guerre en Ukraine, l’un des principaux producteurs mondiaux tout comme la Russie, a provoqué une flambée des prix alimentaires dans les pays les plus pauvres et suscité la crainte d’une crise alimentaire mondiale.

La Turquie comme marraine des accords

La Russie et l’Ukraine ont signé deux accords séparés, parrainés par la Turquie et les Nations unies, qui permettent l’exportation des céréales ukrainiennes malgré la guerre et de produits agricoles russes malgré les sanctions occidentales.

Plusieurs navires ont déjà quitté l’Ukraine cette semaine.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 8 août 2022, 11:20

    Depuis un an, un tiers des terres cultivables de l’Ukraine sont la propriété des trois grandes compagnies américaines Cargill, Dupont et Monsanto et de fonds d’investissement. On comprend mieux pourquoi il devenait crucial de libérer les exportations des céréales « américano-ukrainiennes ». Il aura suffi d’un seul céréalier et des quelques paroles rassurantes de Zelensky sur une meilleure récolte de céréales que prévu en Ukraine, pour que le spectre de la famine mondiale disparaisse aussi vite qu’il était apparu. Exit l’argument de la famine et la destination initiale du port de Tripoli. Les céréaliers croisent actuellement en Méditerranée dans l’attente du plus offrant.

  • Posté par Jacqmin Michel , dimanche 7 août 2022, 22:30

    @smeyers. La vieillesse étant un naufrage, vous ne devez pas vous excuser. Prenez soin de vous.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 8 août 2022, 10:42

    Merci, c'est gentil, M. "Jacqmin". Vous ne prendriez pas la tête d'un convoi de la liberté pour aller délivrer tous ces pauvres Russes? Moi, je suis trop vieux.

  • Posté par Jacqmin Michel , dimanche 7 août 2022, 15:13

    Titre du Soir : "chargés de céréales ". Dans le texte : " marchandises liées à l'agriculture". De plus , le Razoni annoncé au Liban se trouve en vue de Adana en Turquie. Bizarre, vous avez dit bizarre...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 7 août 2022, 17:05

    Sancho, pardon.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une