Accueil Économie Entreprises

Comment les entreprises se préparent face au risque de pénurie de gaz

Elles cherchent à le remplacer par d’autres combustibles quand c’est possible. Certaines évoquent aussi la piste de la délocalisation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Même si la Belgique bénéficie d’une situation favorable au niveau de son approvisionnement en gaz et qu’il n’y a pas de risque immédiat de pénurie, toutes les entreprises gourmandes en gaz se préparent à l’éventualité d’une réduction des livraisons de gaz. « Elles sont en train de revoir leurs plans d’urgence. Toutes les options en cas d’interruption sont évaluées », témoigne Peter Claes, directeur général de Febeliec, la fédération des gros consommateurs d’énergie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 10 août 2022, 21:05

    Pas de panique, les " escrolos" qui sont responsable du manque d'électricité ont décidés que dans toutes les communes du royaume où il font partie de la majorité, ils vont installer des vélos avec une dynamo afin de garantir une fourniture en l'électricité pour l'hiver ! Ce sont quand même des gens formidables et surtout responsables , de vrai belge quoi !

  • Posté par Claude , lundi 8 août 2022, 12:08

    Comment se fait-il que la Belgique livre du gaz actuellement à l'Allemagne sans conserver sa réserve stratégique (car on parle déjà de risque de pénurie) alors que cette même Allemagne met son charroi de panneaux solaires à l'arrêt du chef de surproduction d'électricité (https://www.msn.com/fr-be/actualite/other/il-y-a-trop-de-soleil-pour-les-panneaux-solaires-allemands/ar-AA10oWOO?ocid=msedgdhp&pc=U531&cvid=bcd59a368dea4d0bb6d195f8acf10eaa&fbclid=IwAR3x_7FQwjSvIjWNbeCiBsmAU3JO8pjFmQ_3nkRwUbX0m1zRHzkl3B4T4SY)!

  • Posté par Masure Luc, lundi 8 août 2022, 10:59

    La solution à court terme me semble l'utilisation responsable de notre bois (largement acheté par des Chinois). On peut accélérer l'utilisation de notre bois dans les centrales électriques en suivant scrupuleusement un programme de remplacement des plantations.

  • Posté par Lambert Paul, lundi 8 août 2022, 10:17

    délocalisation = chômage et bénéfice en hausse , et les rares qui auront encore un travail vont payer tout cela , pauvres de nous

  • Posté par Deladrier-rase , lundi 8 août 2022, 10:00

    Les fous qui nous gouvernent voulaient sauver l'Ukraine et ne vont réussir qu'à couler l'Europe.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs