Accueil Sports Cyclisme Route

Victor Campenaerts, l’électron libre

Le recordman de l’heure, vainqueur du Mémorial Scherens à Louvain, a remporté la première course d’un jour sa sa carrière. Il offre de précieux points UCI à son équipe Lotto.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans un peloton pro heureusement de moins en moins formaté, il fait partie des spécimens atypiques. Des coureurs qui étonnent, qui détonnent parfois. Victor Campenaerts n’est plus un perdreau de l’année mais à 30 ans bien sonnés, cet ancien nageur et triathlète continue à découvrir ses aptitudes et limites athlétiques. Ce dimanche au Mémorial Jef Scherens, l’Anversois a remporté la toute première victoire de sa carrière au bout d’une course d’un jour. Il n’en compte certes « que » neuf mais les huit précédentes avaient conclu des efforts en solitaire ou des étapes de tours (Italie, Belgique, Andalousie). Une semi-classique de 200 bornes, c’est inédit pour celui qui reste par ailleurs détenteur du Record de l’Heure (55,089 km) et ex-double champion d’Europe du chrono (2017-2018). « J’adore ce circuit louvaniste ! » s’exclamait le baroudeur de l’équipe Lotto alors qu’un soleil de plomb continuait à écraser le bitume et les pavés de la jolie cité estudiantine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs