Accueil Société

Ode à Caroline Pauwels - Oui, nous pouvons déplacer les montagnes

Caroline Pauwels était un de ces êtres qui veulent changer le monde avec leur énergie, leurs rêves, leurs indignations, en ne jouant jamais sur le cynisme mais sur la générosité.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Le progrès ne vient pas que d’une avancée régulière de la conscience des masses. Des individus obstinés, clairvoyants, qui ont raison trop tôt, sont tout aussi nécessaires, des intellectuels qui osent penser loin et furieusement. Des personnages qui refusent de devenir amers, mais se servent de leur lésion comme d’un carburant pour leur courage. »

Cette phrase, forte et juste, a été écrite par l’écrivain David Van Reybrouck dans une Ode au courage dédiée à Raphaël Lemkin. Ce juriste juif, étudiant à Lviv, avait soumis en 1933 une proposition iconoclaste visant à sanctionner les actes de barbarie à l’échelle internationale. Il sera démis de ses fonctions, entrera dans la résistance et remuera ciel et terre pour que le génocide soit pris en compte dans le droit pénal international.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 8 août 2022, 15:00

    Excellent article, à une petite nuance près, c'est que, contrairement à ce qu'ont l'air de croire certains qui se disent "progressistes", changer pour changer n'apporte en général rien de bon. Et de toute façon, il est très difficile de décider si un changement est "bon" ou "mauvais" avant d'en avoir vu toutes les conséquences, dont certaines ne sont pas toujours immédiatement visibles. De plus, "bon" ou "mauvais" est une question de point de vue, en fonction de la façon dont on imagine le monde idéal. Et là, il est clair que tout le monde n'a pas le même avis.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 8 août 2022, 19:52

    Ce n'est toujours pas "changer pour changer", Alain, c'est un interprétation que vous faites.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 8 août 2022, 18:25

    « Changez le monde. Je pense qu’il est temps. »

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 8 août 2022, 15:10

    Indécrottable plaisir de critiquer chez vous Alain, plutôt indécent à la suite de cet éditorial en hommage à Mme Pauwels : où voyez-vous la moindre nuance signifiant "changer pour changer" ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 8 août 2022, 10:55

    Chère Madame Delvaux, Je souscris entièrement à votre éditorial, je crois que chaque être humain a pour « mission » d’essayer de faire avancer le monde, là où il est, à son niveau, quel qu’il soit. Teilhard ne disait pas autre chose quand il affirmait que « toute âme qui s’élève, élève le monde » et cela vaut en dehors du contexte religieux. Nous avons besoin d’êtres inspirants pour nous y encourager. Un journal comme le Soir n’a-t-il pas à y apporter sa participation ? Comment dès lors comprendre que son forum offre un boulevard à ces personnes amères qui déversent haine, racisme, insultes, opposition systématique, etc. ? Au nom de la liberté d’expression ? Ces personnes ont bien d’autres canaux que le Soir pour s’exprimer. N’est-il pas infiniment regrettable que le Soir leur donne une sorte de légitimité ? Dans un autre ordre d’idées, comment comprendre l’abondance de « faits divers » dans le fil info, tous ces accidents qui se produisent à travers le monde. Ceux-ci sont bien désolants pour ceux qui les subissent mais est-il souhaitable de les proposer à la curiosité morbide, voyeuriste des lecteurs ? Cela ne s’apparente-t-il pas à ces ralentissements de conducteurs avides de contempler les accidents de la route ? Cela est-il éthiquement défendable si ce n’est dans le cas où on souhaite favoriser des réactions solidaires ? Sinon, n’est-il pas regrettable d’ajouter ainsi au désespoir qui nous guette devant la situation et l’évolution actuelles de notre monde ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs