Accueil Société

Reprise de la production de chocolat dans l’usine Callebaut,après une contamination à la salmonelle

L’usine de Wieze a repris la production de chocolat Barry Callebaut, six semaines après son arrêt en raison d’une contamination à la salmonelle.

Temps de lecture: 2 min

La production de chocolat dans l’usine belge du géant suisse Barry Callebaut, présentée comme la plus grande du monde, a commencé à reprendre lundi, après six semaines d’arrêt en raison d’une contamination à la salmonelle, a annoncé la société.

Trois lignes de production sur 24 ont redémarré à Wieze (nord-ouest de Bruxelles) et la première livraison – du chocolat liquide – aura lieu ce lundi, a précisé à l’AFP Korneel Warlop, porte-parole de la société, ajoutant que les opérations de nettoyage se poursuivaient sur les autres lignes.

« Dans les semaines à venir, nous serons en mesure de libérer plus de lignes de production afin de revenir à un niveau normal de production. Toutefois, nous restons prudents, car cette opération est sans précédent, le processus de nettoyage et d’assainissement prenant beaucoup de temps », a-t-il précisé dans un communiqué.

« Garantir la sécurité alimentaire et la sécurité de nos employés demeure la plus haute priorité », a-t-il souligné.

La présence de la bactérie avait été détectée fin juin dans un lot produit à Wieze et la lécithine était la source de la contamination, selon l’usine qui avait immédiatement arrêté la production et bloqué tous les produits fabriqués après le 25 juin.

Le groupe suisse avait indiqué qu’aucun chocolat contaminé n’était arrivé jusqu’aux consommateurs. Il fournit des préparations chocolatées aussi bien à des géants de l’agroalimentaire tels que Hershey, Mondelez, Nestlé et Unilever, qu’à des biscuiteries, artisans ou professionnels de la pâtisserie. L’usine de Wieze emploie environ 600 personnes.

Suivi de l’Afsca

L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire « continue à suivre la reprise de la production par Barry Callebaut qui doit veiller à ce que les consommateurs et les entreprises clientes soient protégés de tout risque », a indiqué un porte-parole à l’AFP.

Basé à Zurich, le groupe est le numéro un mondial du cacao et des préparations chocolatées. Son chiffre d’affaires annuel se montait à 7,2 milliards de francs suisses pour l’exercice 2020/2021 décalé (clos au 31 août) avec un bénéfice net de 384,5 millions de francs. Ses volumes de ventes se chiffraient, eux, à 2,2 millions de tonnes.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko