Accueil Monde Asie-Pacifique

Taïwan reproche à la Chine de prolonger les exercices militaires autour de l’île

Taïwan a reproché ce lundi à la Chine la tenue de nouveaux exercices militaires maritimes et aériens aux abords de l’île. Des actions en représailles à la visite de Nancy Pelosi, dont la Chine avait pourtant annoncé la fin dimanche dernier.

Temps de lecture: 2 min

Taïwan a reproché lundi à la Chine de mener de nouveaux exercices militaires maritimes et aériens autour de l’île, alors que Pékin poursuit ses représailles à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.

«Le ministère des Affaires étrangères condamne fermement la décision de la Chine de prolonger les exercices militaires. La provocation et l’agression de la Chine ont porté atteinte au statu quo dans le détroit de Taïwan et fait monter les tensions dans la région», a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’armée chinoise avait lancé jeudi de vastes manoeuvres «à tir réel» dans six larges zones tout autour de Taïwan, au lendemain du départ de Taipei de Mme Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis.

Ces exercices, en tout cas dans cette configuration, devaient s’achever dimanche midi (04H00 GMT) selon l’administration chinoise de la sûreté maritime. Ils avaient pour but de s’entraîner à un «blocus» de l’île, selon les médias officiels chinois.

Mais Pékin a annoncé lundi la poursuite de ces manoeuvres, sans préciser dans quelles zones elles se déroulaient, ni si elles se faisaient «à tir réel».

De son côté, l’armée taïwanaise a annoncé lundi des exercices de défense dans la semaine, simulant une invasion chinoise.

Selon Taipei, ces exercices étaient déjà programmés et ne sont pas une réponse aux exercices chinois.

 

À lire aussi Visite américaine à Taïwan: Pelosi n’a pas molli, regain de tension sino-américaine

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une