Accueil Monde Proche-Orient

Israël: Yair Lapid sort renforcé de la confrontation avec le Jihad islamique

Le Premier ministre israélien, en menant une offensive aux buts précis et atteints, réussit à asseoir une stature de chef de guerre qui lui manquait. Aux dépens de la population de Gaza.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La visite est ultra-confidentielle, mais les responsables locaux ont du mal à préserver le secret. Ce dimanche après-midi, Yair Lapid est dans les sous-sols des locaux temporaires de la municipalité de Sdérot. Quelques voitures banalisées sont garées au dehors. Du dehors, rien ne transpire de ce déplacement sous très haute surveillance : Gaza est à moins de cinq kilomètres, et si l’affaire était découverte, il pourrait être tentant pour le Jihad islamique de faire pleuvoir une pluie de roquettes sur celui qui a décidé l’élimination, presque coup sur coup, de trois leaders de l’organisation indépendantiste. Le premier avait été arrêté à Jénine le 1er août. Le deuxième, éliminé par une frappe aérienne vendredi dernier. Le troisième a connu le même sort le lendemain. En moins d’une semaine, le leadership de la faction a été décapité. Depuis plus d’un an, celle-ci était à la tête d’une mobilisation de plus en plus ferme, face aux raids de l’armée israélienne en Cisjordanie, les plus fréquents depuis la seconde intifada.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 9 août 2022, 16:02

    A JL Lecocq. Non pour "résistants" contre l'armée d'occupation la plus morale du monde et la plus précise pour éliminer les journalistes clairvoyants sans compter les femmes et les enfants... des civils quoi! Avec la complicité des USA -Biden et de la communauté internationale.

  • Posté par Lambert Guy, mardi 9 août 2022, 14:02

    Période faste pour les va-t-en en guerre! pour le reste de l'humanité, c'est une autre histoire!

  • Posté par Huys Eric, mardi 9 août 2022, 7:19

    Donc si je comprends bien, un politicien Israelien sort renforcé quand il fait bombarder une ville en tuant des femmes, des hommes, des enfants? Vous allez me rétorquer que de toute façon, à Gaza comme en Cisjordanie, ces gens n'ont de toute façon aucun avenir, aucune vie à construire. Du reste, Israël s'en charge, drapée dans son foulard de Victime toute puissante! Y'a quoi à la télé déjà ce soir? Ah oui, chouette, y"a du foot...

  • Posté par Patric Stun, mardi 9 août 2022, 6:23

    Il n’y a pas mieux qu.une petite guerre pour ‘sortir renforcé ‘. Surtout quand c’est aller faire du tir à pigeons dans une prison à ciel ouvert.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 9 août 2022, 10:02

     « Pigeons » c’est une nouvelle dénomination pour « terroristes »?

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs