Accueil Opinions Éditos

Et si l’on évitait de prêcher dans le désert

Parler de sécheresse, c’est fatalement évoquer le risque de désertification de l’Europe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

La source de Bussang s’est tarie sous l’effet de la sécheresse. Cette source, c’est un peu la mère de la Moselle, rivière dont le rôle environnemental et économique est de première importance pour les régions qui vont des Vosges à la Rhénanie-Palatinat en passant par le Luxembourg. Si ce n’est pas la première pénurie du genre, la symbolique est ici évidente.

Ce week-end, des milliers d’hectares de forêt sont encore partis en fumée un peu partout en Europe, alors que commence « la semaine la plus chaude de 2022 ». Déjà à la peine, les agriculteurs belges et français voient leur production de lait fortement diminuer. Le stress hydrique sape l’agriculture espagnole. Le tourisme lui aussi en prend un coup : deux refuges viennent d’être fermés sur le Mont-Blanc en raison du « danger de mort » que représentent les chutes de pierres provoquées par la sécheresse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par DELFORGE DOMINIQUE, jeudi 11 août 2022, 11:22

    Ça y est, on va rentrer tout doucement dans le dur et il faudrait peut-être commencer à culpabiliser ! Mais "heureusement" ils nous restents encore plein de Tartuffe et de trolls climato-sceptiques pour nous dire que tout ça est bien "naturel"! Et que dans 20 ans, on se battra peut-être pour avoir de l'eau pour sa belle petite piscine! Mais je joue les Cassandre...Bon WE bien crâmant à tous !

  • Posté par D L, lundi 22 août 2022, 21:09

    Ce n'est pas en culpabilisant les autres que cela va aller mieux.

  • Posté par Bodart Anne, vendredi 12 août 2022, 17:16

    ça fait longtemps que l'on a plus eu un si bel été...j'en suis ravie et en profite au maximum..ce n'est pas le battage médiatique et l'hystérisation qui vont gâcher mon plaisir...

  • Posté par D L, mercredi 10 août 2022, 23:05

    Et encore une couche de culpabilisation d'un prêtre vert

  • Posté par Chalet Alain, mardi 9 août 2022, 14:18

    Nier le changement climatique n'est pas sérieux. Le seul point sur lequel les climatosceptiques ont peut-être (en partie) raison, c'est que ce changement pourrait être (en partie) dû à des causes naturelles. Mais même si c'est le cas, il est indéniable que l'activité humaine y contribue aussi pour une très large part. Nous devons donc 1) Réduire drastiquement notre contribution à ce changement et 2) apprendre à "vivre avec". Le 1er point nécessite une action mondiale et coordonnée sur des axes efficaces et bien définis, donc tout le contraire des petits bricolages comme ceux que nous propose notre grotesque parti Ecolo, bien plus gauchiste qu'écologique. Mais le 2è point peut en grande partie être traité localement, par exemple en construisant des maisons mieux abritées du soleil par des auvents, des terrasses couvertes ou des doubles toitures. Mais là, rien ne se passe.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs