Accueil Culture Cinéma

Olivia Newton-John avait greasé les seventies

Star de la pop et de la country, la chanteuse a lutté pendant trente ans contre un cancer du sein. Lundi, le crabe lui a accordé sa dernière danse.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Ooh ! Ooh ! Ooh... En 1978, ce refrain était sur toutes les lèvres. A 29 ans, le temps d’un premier film, Grease, dont elle partageait la vedette avec John Travolta, Olivia Newton-John était la star que la planète entière chantait et désirait. Elle était « The One That I Want ». Un cancer du sein collant comme le sparadrap l’a emportée, lundi, dans son ranch californien, par une hot Summer nights, le titre d’un autre de ses tubes électriques.

Olivia Newton-John était petite-fille de physicien mais préférait la musique aux lois de Newton. Elle a grandi en Australie, où elle a mis toute son énergie à se faire un nom dans les télécrochets. A 18 ans, elle enregistre son premier disque mais il lui faudra patienter jusqu’en 1971 pour entrer au hit-parade avec If Not For You.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 9 août 2022, 2:39

    Alalah, encore une bonne part de ma jeunesse qui fout le camp! Grease, j'avais 16 ans. L'année du décès de mon papa, en plus! Je me rappelle même le cinoche où j'ai été voir le film! Hopelessly devoted to you, Miss Newton-John!

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs