Accueil Société

Alarmes: les centrales veulent partager vos images avec la police

On n’a jamais installé autant de dispositifs de sécurité connectés que l’an dernier, quand bien même le nombre de cambriolages en Belgique a diminué de moitié en dix ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les statistiques policières annuelles publiées jeudi dernier l’ont une fois de plus confirmé : les cambriolages ont perdu de leur attrait. Le nombre d’entrées par effraction dans des résidences est au plus bas depuis dix ans et a fondu de moitié sur ce laps de temps, passant de 70.045 faits en 2011 à 34.140 en 2021. Certes, le covid, le confinement et l’essor du télétravail sont pour quelque chose dans la réduction drastique de ces chiffres depuis deux ans. Mais il n’empêche que cette courbe descendante a suivi une constante tout au long de la décennie. Et ni les entreprises ni les bâtiments publics ne dérogent à cette règle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 16 août 2022, 13:10

    Tout cela est vraiment très alarmant.

  • Posté par Retine Marc, samedi 13 août 2022, 15:51

    Pas d'accord, que dit le contrat signé? Ou alors c'est avec l'autorisation des proprios et ils et elles doivent payer!!!

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 11 août 2022, 17:32

    Ce sont les règles qu'il faut changer : quelqu'un qui pénètre dans un immeuble pour voler devrait pouvoir être abattu ! Idem pour les pédophiles qui s'attaquent à des bébés et enfants ! Les violents familiaux devraient recevoir une raclée dès la première fois et éliminé en cas de récidive! Tous ces gens sont irrécupérables pour la société!

  • Posté par Moreau Michel, jeudi 11 août 2022, 10:17

    Apparemment, la dernière chose à laquelle on pense serait de demander l'avis de la population : c'est pourtant un beau sujet pour un référendum, non ? Ou alors, l'idée séduit vraiment nos dirigeants ? Il est vrai qu'on n'a jamais vu les systèmes de surveillance régresser : sauf peut-être en matière de fraude fiscale, on trouve toujours de bonnes raisons pour les tolérer, les étendre, les 'améliorer', avec les habituels serments d'ivrognes : 'on n'ira pas plus loin', 'ca n'aura lieu que sous un contrôle très strict', 'la mission de l'APD sera garantie', etc... Bien entendu, le postulat de base est toujours le même : on ne trouve des malfrats et des malveillants que du côté des cameras, jamais au grand jamais du côté des écrans de surveillance ! Mais imaginons un instant la prise 'démocratique' du pouvoir par un despote (individu ou parti, peu importe) quelconque : la belle infrastructure lui sera évidemment dès plus utile, et un petit amendement à un obscur article de loi suffira pour la rendre quasiment obligatoire. Peut-être finalement faudrait-il mettre la lecture du 1984 de George Orwell au programme du secondaire..? ;-)))

  • Posté par deghelt Rudi, mercredi 10 août 2022, 11:13

    Donné vos informations privées, personnelles à des sociétés qui vous espionnent. Jamais.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs