Accueil Société

Variole du singe: le point sur la situation en Belgique

L’épidémie de variole du singe a contaminé pour l’instant 546 personnes en Belgique, indique Sciensano ce mardi.

Temps de lecture: 2 min

Au 8 août 2022, un total de 546 cas confirmés de Monkeypox, mieux connu sous le nom de variole du singe, ont été signalés par les administrations/gouvernements régionaux en Belgique, a indiqué Sciensano, mardi, dans le cadre d’un point de la situation épidémiologique.

Il s’agit de 304 cas en Flandre (56 %), 187 cas à Bruxelles (34 %) et 55 cas en Wallonie (10 %).

Tous les cas pour lesquels le sexe est connu sont des hommes, âgés de 16 à 71 ans. Les informations sur les symptômes sont connues pour 484 individus (89 %). Presque tous les patients (96 %) présentaient des lésions cutanées, qui étaient principalement dans la région anale-génitale. Environ 66 % présentaient des symptômes généraux tels que fièvre, malaise général, 30 % gonflement des ganglions lymphatiques…

Vingt-huit des 455 personnes (9 %) pour lesquelles l’information est connue ont été hospitalisées, 21 en raison du traitement (l’une d’entre elles avait un trouble immunitaire sous-jacent), deux parce que l’isolement à domicile n’était pas possible, et cinq pour lesquelles la raison était inconnue.

Il n’y a aucun décès.

Sur base des données actuelles sur la transmission présumée, il apparaît que le virus est principalement transmis par contact sexuel entre hommes (94 %). Moins d’un quart (n = 119, 28 %) de tous les cas a pu identifier un contact spécifique avec un autre cas confirmé. Les contacts sexuels dans le contexte privé ont été le plus souvent mentionnés (48 %).

Environ une personne sur six a participé à un grand événement national ou à l’étranger, au cours duquel il y eut des contacts sexuels. Les saunas sexuels ou autres lieux facilitant les contacts sexuels ont été identifiés par 94 hommes (24 %). La participation à une fête ou autre activité sans relation sexuelle a été rapportée pour 24 personnes (6 %).

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Moritz Montanez, mardi 9 août 2022, 23:48

    "Il s’agit de 304 cas en Flandre (56 %), 187 cas à Bruxelles (34 %) et 55 cas en Wallonie (10 %)." Les wallons seraient donc moches et peu fringants ou ne copulent-ils qu'en combinaison de latex intégral ?

  • Posté par Druide David, mardi 9 août 2022, 22:19

    Je ne me rappelle plus lequel des troufions de ce forum se permettait de me dire que non ce n'était pas une maladie sexuellement transmissible.... Or je lis : "Sur base des données actuelles sur la transmission présumée, il apparaît que le virus est principalement transmis par contact sexuel entre hommes (94 %)"...... Qu'ils mettent des capotes pour baiser, ils n'auront pas de lésions cutanées dans la région anale-génitale déjà

  • Posté par massacry olivier, mercredi 10 août 2022, 9:21

    <Summing : 1. the location of lesions during the disease cannot be used to infer where the virus entered 2. The first lesion *ever* might be informative What is happening now is that the presence of genital lesions at any time point is used to sell it as a STD in violation of 1> (https://twitter.com/RougeMatisse/status/1556875527692161024). Voila pour ta gouverne petit Druide.

  • Posté par Druide David, mercredi 10 août 2022, 8:53

    Un grand merci à notre pleurnicheuse de service alias Raspee pour sa contribution matinale... OUIN OUIN le Soir fermez les commentaires!!!!!!!

  • Posté par massacry olivier, mercredi 10 août 2022, 8:50

    Et bien démontres nous le contraire, développes, attention cela demande plus que des insultes.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko