Accueil Culture Livres

Les chambres d’hôtel des écrivains: François Weyergans, l’oiseau de nuit de l’hôtel Métropole

L’écrivain belge François Weyergans était un habitué de la mythique institution bruxelloise qu’est l’hôtel Métropole. C’est là qu’il a écrit « Royal Romance ».

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 7 min

Dès qu’on entre dans cette suite, le regard est happé, à droite, par le vaste lit recouvert de jaune, doté d’un ciel de lit de la même couleur. On doit s’y sentir bien. Le matelas est moelleux mais pas trop. Les fenêtres donnent sur la place de Brouckère, à Bruxelles. La pièce du milieu est meublée d’une grande table. Celle de gauche est occupée par un bureau. Et puis il y a la salle de bain. C’est la suite « François Weyergans » de l’hôtel Métropole.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs