Accueil Économie Consommation

Peut-on utiliser l’eau de la mer pour lutter contre la sécheresse?

Dessaler l’eau coûte cher, consomme beaucoup d’énergie et produit des rejets toxiques. Les chercheurs planchent pour minimiser ces problèmes, chez Hydrovolta à Louvain ou chez Mascara à Chartres (France), partenaire d’Enabel au Mozambique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

D’un côté, les besoins en eau potable augmentent suite à la croissance de la population mondiale, à la hausse de la consommation par habitant et à la croissance économique. De l’autre, l’approvisionnement se réduit en raison du changement climatique, mais aussi de la pollution grandissante.

Economiser l’eau s’imposera, mais cela ne suffira pas. D’autant que les pénuries que connaissent certaines régions du monde, depuis longtemps, vont s’étendre et s’accroître. En 2019, une étude de l’ONU estimait que 40 % de la population mondiale était déjà confrontée à une grave pénurie d’eau. Dans cinq ans, le manque d’eau potable pourrait toucher 60 % des habitants de la planète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs