Accueil Belgique Politique

Crispations dans les campagnes: comment Chastre veut rapprocher habitants des villes et habitants des champs

Chastre en est convaincue : il n’y a pas de ruralité sans agriculture. Alors par la communication, la consultation et des aménagements ciblés, les autorités essaient d’éviter les conflits entre ruraux et néo-ruraux sur son territoire… à 80 % agricole.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 7 min

La périphérie de Bruxelles s’étend jusqu’ici (et même au-delà). Dans ce coin de Brabant wallon, au sud de Louvain-la-Neuve, au nord de Gembloux. Ici où 80 % du territoire sont situés en zone agricole. Chastre, avec ses sept villages et 7.500 habitants, attire par son charme champêtre, tranquille. Mais ici aussi, la pression immobilière est forte. De plus en plus forte…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 14 août 2022, 12:26

    Il faut garder la ferme au milieu du village!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs