Accueil Énergie

Le prix du gaz atteint des sommets

Cette hausse des prix est soutenue par la chaleur et par la crainte de pénuries.

Temps de lecture: 1 min

Les prix du gaz ont atteint des sommets jeudi, au-delà des 200 euros par MWh. Les prix sont soutenus par la crainte de pénuries et par la chaleur.

Sur le marché à terme néerlandais, qui fait référence en Europe, le prix du gaz gagnait 3,8 %, à plus de 210 euros le MWh, son plus haut niveau depuis mars, au début de la guerre en Ukraine.

Le contexte est particulièrement compliqué alors que les pays européens tentent de remplir au maximum leurs réserves et que le Russie réduit toujours plus ses livraisons.

Mais la chaleur qui sévit sur le Vieux Continent joue également un rôle. Le niveau du Rhin, crucial pour le transport de marchandises en Europe, est si bas qu’il ne permet quasi plus de navigation, ce qui réduit le transport de charbon et d’autres carburants et accentue d’autant plus les besoins en gaz.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Lietard Rudy, jeudi 11 août 2022, 15:32

    @ Rabozee Michel, mais non pas de panique, certains préfèrent gaspiller leur argent en prenant des vacances et après ils viendront se plaindre du coût de l'énergie. Toujours les mêmes comne d'hab.

  • Posté par Lietard Rudy, jeudi 11 août 2022, 15:18

    @ Rabozee Michel, ma facture d'électricité est de 0 euros donc pour un investissement de 6000 euros je suis cool.

  • Posté par Rabozee Michel, jeudi 11 août 2022, 15:27

    Oui, oui, je n'en disconvient pas, c'est aussi le cas chez moi, mais si tous mes voisins font pareil, comme expliqué dans l'article, l'onduleur risque de se mettre régulièrement en sécurité, et ce sera moins cool.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 11 août 2022, 15:08

    « … ce qui réduit le transport de charbon et d’autres carburants et accentue d’autant plus les besoins en gaz » On n’oubliera pas de remercier une fois de plus les fanatiques qui nous ont privés du nucléaire.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 11 août 2022, 19:58

    Petit détail rabozee. Comme il n'y a pas assez d'eau disponible pour refroidir les centrales à cause de la canicule, on en arrête l'usage. A cela ajoutez les périodes d'entretien assez long. Glosser donc encore et toujours sur l'intermittence du vent ou du soleil. Bon trêve de plaisanterie. Les déchets dans votre salon, on les mets où? Et le surcoût à notre charge exigé par Engie, vous en prenez bien une part un peu plus grande?

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une