Accueil Culture Scènes

Au Royal Festival de Spa: Princesses délurées et princes sans nom

Entre frissons et éclats de rire, « Les Princesses » du Cheptel Aleïkoum livrent un spectacle où les acrobaties aériennes rencontrent l’univers des contes et des histoires d’amour d’antan, revisités à la sauce contemporaine.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Dans la salle des fêtes du casino de Spa, une sorte de chapiteau a transformé la configuration habituelle du lieu. En pénétrant dans ce nouvel espace, le spectateur débouche quasi instantanément sur la piste. Juchée sur un trapèze qui va et vient, une jeune femme tend de la barbe à papa bleue à ceux qui en désirent. Plusieurs de ses complices distribuent de petits verres présentés sur des plateaux miroir. L’ambiance est détendue, surprenante, complice et chacun se glisse comme il le peut dans des gradins particulièrement serrés. Ils ne le sont pourtant pas tant que cela comme on pourra le constater quelques minutes plus tard, la joyeuse équipe des princesses s’ingéniant à surgir régulièrement de derrière la palissade circulaire pour aboutir sur les genoux ou dans les bras des spectateurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs