Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la centrale nucléaire de Zaporijia à nouveau bombardée

L’origine des frappes n’est pas encore connue.

Temps de lecture: 2 min

De nouvelles frappes d’artillerie ont visé jeudi le périmètre de la centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe, a affirmé un responsable de l’occupation prorusse, accusant les forces de Kiev d’avoir tiré.

Cette centrale a déjà été visée par deux bombardements la semaine dernière, suscitant l’inquiétude de la communauté internationale.

L’opérateur nucléaire ukrainien, lui, évoque cinq frappes russes près d’un dépôt de substances radioactives.

Niveau radioactif « normal » selon les pro-russes

Aucune fuite radioactive n’a été détectée après les frappes qui ont visé jeudi la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe, a affirmé un responsable de l’administration prorusse d’occupation.

«A l’heure actuelle, aucune contamination n’a été relevée à la station et le niveau de radioactivité est normal», a déclaré sur Telegram Evguéni Balitski, chef de l’administration civile et militaire mise en place dans cette région du sud de l’Ukraine contrôlée par les Russes. Kiev et Moscou s’accusent mutuellement d’avoir mené ces bombardements.

«A l’heure actuelle, aucune contamination n’a été relevée à la station et le niveau de radioactivité est normal», a déclaré sur Telegram Evguéni Balitski, chef de l’administration civile et militaire mise en place dans cette région du sud de l’Ukraine contrôlée par les Russes.

Kiev et Moscou se rejettent la pierre

Kiev et Moscou s’accusent mutuellement d’avoir bombardé jeudi le périmètre de cette centrale nucléaire, après des frappes la semaine dernière. Selon l’administration locale prorusse, des projectiles sont notamment tombés jeudi près d’un dépôt de «substance radioactive».

Selon M. Balitski, «plusieurs tonnes» de déchets radioactifs sont stockés sur le site, et une frappe sur ce dépôt «rendrait l’ensemble du territoire impropre à la vie». Il a par ailleurs affirmé que la fumée qui s’élève près du site, visible sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, provenait d’un feu qui s’est déclaré dans un champ après la rupture d’une ligne électrique.

«Les pompiers sont en train d’intervenir», a-t-il souligné. La situation à Zaporijjia suscite l’inquiétude croissante de la communauté internationale. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a mis en garde jeudi contre un risque de «catastrophe».

Cette centrale, la plus grande d’Europe, est contrôlée depuis le mois de mars par les forces russes qui mènent une offensive militaire contre l’Ukraine.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, jeudi 11 août 2022, 20:25

    Mr Huys Eric. Merci pour ce commentaire. Tant qu'il y aura de l'humour, il y aura la vie.

  • Posté par Huys Eric, jeudi 11 août 2022, 17:09

    j'parie que c'est un coup du Jihad Islamique pour fêter la mort du beluga qui, atteint par la variole du singe, a péri dans l'incendie de la Gironde! Non ? Ah bon... Alors on va tirer au sort : pile c’est les Ukrainiens, face c’est les Russes. Et hop…. Zut ! elle est tombée sur la tranche !

  • Posté par Masure Luc, jeudi 11 août 2022, 17:55

    Ce qui est certain, c'est que les Russes occupent une centrale nucléaire avec des armes qu'ils utilisent de façon offensive, ce qui est contraire aux engagements internationaux. Article 56 alinéa 5: 5. Les Parties au conflit s’efforceront de ne pas placer d’objectifs militaires à proximité des ouvrages ou installations mentionnés au paragraphe 1. Néanmoins, les installations établies à seule fin de défendre les ouvrages ou installations protégés contre les attaques sont autorisées et ne doivent pas être elles-mêmes l’objet d’attaques, à condition qu’elles ne soient pas utilisées dans les hostilités, sauf pour les actions défensives nécessaires afin de répondre aux attaques contre les ouvrages ou installations protégés et que leur armement soit limité aux armes qui ne peuvent servir qu’à repousser une action ennemie contre les ouvrages ou installations protégés.

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une